Le speed business meeting ou comment trouver des dizaines de clients et partenaires en 45 minutes.


sans-titre3.pngLaissez-moi vous raconter comment cela se passe. Sous la houlette d’Allan, un comédien, metteur en scène aux allures de GO. Tous les participants au forum consultant se regroupent par groupes de quinze.
Chacun se voit attribuer un numéro, et a une minute à l’appel de son chiffre pour se présenter. « Et une minute, quand on doit faire le show, c’est très long ! » déclare sentencieusement Allan. A voir la déception des consultants à la fin de leur temps de parole, rythmés par des coups de sifflet, on aurait plutôt tendance à trouver le temps court …
Le but de l’opération, vous l’avez compris, est de créer des liens et de favoriser les rencontres… professionnelles cette fois!

Dans mon groupe, quatre coachs aux spécialités complémentaires échangent leurs coordonnées, en vue d’organiser plus tard une discussion plus élaborée, et pourquoi pas une projet de réseau ? Deux spécialistes de l’immobilier se rencontrent aussi par ce biais … Les cartes de visite circulent, les numéros de portables s’échangent.
Pour développer encore plus son réseau, je conseille à l’une des coachs d’aller sur le site Place des réseaux, où elle trouvera certainement son bonheur : entre l’annuaire des réseaux, les dossiers approfondis, et les interviews de spécialistes, elle devrait pouvoir faire des rencontres intéressantes pour son entreprise.

Une ambiance ludique et bon enfant, des projets en devenir et des réseaux qui se créent … Que demander de plus ?
Pour ceux qui regretteraient d’avoir manqué cette occasion, les prochains Speed Business Meetings auront lieu demain à 11 heures, à 13 heures 30, et à 16 heures 30, et jeudi à 10 heures 30, 13 heures et 16 heures.
A bon entendeur …

En direct du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), je vous dis à bientôt !

Quand les consultants se mettent à consulter


sans-titre2.pngLa foule qui a assisté à la première conférence du salon laisse augurer du succès de ces trois jours : Pour écouter Yves Pérez, le président de l’IDC, qui accompagne des cadres depuis quinze ans, la salle Maillot est bondée.
Le thème « Comment développer son activité de consultant ? » concerne autant les consuultant chevronnés que les consultants débutants qui souhaitent s’ouvrir à cette profession qui surfe sur le développement des activités de services et de leur externalisation par les entreprises. Dans la salle, les jeunes loups côtoient donc les cadres plus expérimentés.
Yves Pérez rappelle quelques vérités premières qui sont toujours bonnes à entendre, et ouvre des nouveaux horizons à son public : « Que savez vous de vos clients ? » demande-t-il. Une question qui semble simple mais entraîne une démarche relativement ardue … « Un consultant se doit d’avoir un esprit de commercial et de ne pas se retrancher seulement sur son expertise, au risque d’en être le seul persuadé!» insiste Yves Pérez. « se vendre au client, lui vendre ses services supposent d’instaurer une véritable relation, et de s’investir au maximum dans cette relation. Et Yves Pérez d’insister : « Le consultant ne doit pas être le réserviste de service ! », autrement dit il n’est pas là pour faire le travail d’un cadre absent, il doit montrer que son intervention est différente et que la valeur ajoutée que son client peut en attendre est unique…
Il en va de sa légitimité : « Ce n’est pass à vous de vous la décerner, ce sont vos clients qui vous la donnent », conclut notre conférencier. Aux applaudissements le message semble reçu 5 sur 5. Tout cela aurait tellement passionnée mon amie qui veut monter son cabinet conseil en communication … Il faudra que je pense à lui signaler que devant son succès, cette conférence est reprogrammé demain à 9 heures, et que vendredi à 14 heures 30 une autre conférence pourrait l’intéresser : « Comment devenir un consultant « unique » ? » … Tout un programme …

En direct du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), je vous dis à bientôt !

« On s’en doutait un peu, mais là…


sans-titre1.pngSerge Eberhardt le Directeur Général du Salon ne boude pas son plaisir en voyant affluer les premiers visiteurs vers les points d’accueil. Il est 8h30 et le hall du Palais des Congrès est déjà noir de monde. Il faut dire que l’événement est prometteur : « Un petit pas pour vous, un grand pas pour votre entreprise » annonce le guide visiteur, illustrant son propos par un entrepreneur partant décrocher la lune.

Toute petite entreprise, quelle que soit son activité est en effet devant un cap à franchir:cap de la création, cap de la commercialisation, cap du développement, cap de l’export, cap de l’évolution technologique, etc. Un parcours tendu à mener tambours battant, le plus difficile restant le cap des 5 ans que seule 1 entreprise sur deux passera avec succès.

C’est pourquoi cette année, le salon a concentré ses efforts sur la pérennité des petites entreprises. Tout est pensé pour créer, stimuler, démultiplier les initiatives dans ce domaine.

Vous aussi, vous voulez franchir ce cap? Alors ne ratez pas à 12h aujourd’hui, le grand forum développement : « Comment ont-ils franchi le cap? Ces petites entreprises qui sont devenues grandes ou célèbres ». Des dirigeants chevronnés : Maxime Aïache (Acadomia), Charles Beigbeder (Poweo), Philippe Bloch (Colombus Café, Ventana Group) et Laurent Amar (Monceau Fleurs), nous enrichiront de leurs expériences.

Il est temps de vous laisser à vos occupations, les miennes m’appellent à participer au forum consultants, sur le thème « Comment développer son activité » (toujours le développement). Nous en reparlerons dans la journée.

Un dernier conseil. Les conférences sont très prisées : venez en avance et surtout n’oubliez pas votre badge ou à défaut une sortie imprimée de votre préenregistrement sur internet www.salonmicroentreprises.com

En direct du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), je vous dis à bientôt !

Le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) : quand c’est fini, ça recommence !


La 6e édition du salon vient de fermer ses portes… À l’occasion de votre passage, vous avez pu en apprécier la richesse, constater la profusion des activités disponibles. Mais vous n’avez sans doute pas pu assister à tout ce qui vous intéressait. Alors, en attendant la prochaine édition du salon, prévue pour les 27, 28 et 29 septembre 2005, voici 3 moyens d’en prolonger les effets bénéfiques :

– Vous n’avez pas assisté à toutes les conférences ? Retrouvez l’intégralité de leur contenu, enregistrée sur cassettes ! La liste des conférences reste disponible sur le site du salon.
Pour recevoir vos cassettes, envoyez un e-mail à Valérie Guigné (congres.minute@wanadoo.fr) en indiquant l’intitulé et les horaires des conférences qui vous intéressent (prix : 16 euros par conférence).

– Pour profiter de bons conseils et de solutions tout au long de l’année, inscrivez-vous gratuitement à Parcours, la lettre d’information du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises). Six fois par an, la rédaction de Parcours sélectionne pour vous les meilleurs témoignages de ceux qui, un jour, ont décidé comme vous que plus personne ne déciderait à leur place.
Ils vous révèlent leurs motivations, les raisons de leur succès. Et parfois aussi de leurs échecs. Vous pouvez confronter vos méthodes, échanger des bonnes pratiques et profiter de leurs conseils sur des sujets variés : développement commercial, travail en réseau, formation, marketing, nouvelles technologies, …
L’inscription à Parcours se fait sur le site du salon.

– Si vous avez été enthousiasmé par les Speed Business Meetings ou les conférences et le forum du salon consacrés aux réseaux, consultez le site Place des réseaux (www.placedesreseaux.com), première plate-forme française exclusivement dédiée aux réseaux collaboratifs d’entreprises.
Pourquoi se regrouper et travailler en réseau ? Quels sont les différents types de réseaux ? Et surtout, comment bien choisir son réseau ? … Place des réseaux vous éclaire et vous guide dans l’univers des réseaux et groupements d’entreprises !

Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) 2004 : les organisateurs ont le baby blues


Ça y est, il faut s’y résoudre : le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) 2004 est fini. Les derniers visiteurs sont invités à rejoindre les escalators de sortie. Les exposants commencent à ranger leurs matériels. Satisfaits (des centaines de milliers de contacts auront été initiés sur le salon), mais aussi nostalgiques, à l’image du Président du salon, Alain Bosetti, qui reconnaît avoir le  » Baby Blues  » à la fin de chaque édition.
L’événement a été tellement riche en informations, en contacts, en témoignages, en prospects…

Pendant ces 3 jours, l’esprit d’entreprise a soufflé sur le salon. Les 25000 micro-entreprises présentes ont montré que la volonté d’entreprendre existe plus que jamais en France… et qu’elle ne demande qu’à s’incarner dans des projets passionnés !

Les forums ont abordé les thèmes les plus variés ( » export « ,  » développer son activité « ,  » consultants « ,  » innovation « ,  » communication « , … mais aussi  » nouvelles technologies « ,  » réseaux « ,  » entreprendre au féminin « ), permettant à tous d’y trouver leur compte.

Les 155 conférences, animées par 250 intervenants tous experts dans leur catégorie, traitaient d’une grande variété de thèmes, avec chaque fois le soucis de fournir des informations et des conseils concrets, pratiques, immédiatement exploitables. Résultat : elles ont fait salle comble, drainant un public enthousiaste, curieux et très  » pro « , dans une bonne humeur studieuse.

Plus de 500 consultations gratuites ont été données aux visiteurs par l’équipe d’experts de l’Agora conseil (avocats, experts-comptables, conseillers en gestion et en marketing, …). Des consultations individuelles et gratuites, afin de réellement pouvoir fournir des conseils de qualité aux visiteurs.

Les 11 Speed Business Meeting du salon ont permis de générer plus de 40 000 contacts parmi leurs participants… À voir l’enthousiasme que ces réunions ont suscité, on devine que depuis, de nombreux partenariats se sont constitués et de nouveaux réseaux en ont émergé !
Témoignage de l’un de ses participants :  » L’année dernière, j’étais venu au salon, mais je n’avais pas osé participer à un Speed Business Meeting. Cette année, j’ai franchi le pas… et je ne l’ai pas regretté ! On est très vite mis à l’aise, j’ai pu initier plein de contacts.  » Un autre visiteur du salon renchérit :  » Les Speed Business Meetings, c’est le meilleur retour sur investissement de mon temps consacré au développement. Cette année, j’en ai fait trois ! L’année prochaine, j’y participerai aussi ! « 

Conférence de clôture : 5 créateurs d’exception livrent les secrets de leur succès.


 » Être entrepreneur, c’est d’abord avoir un état d’esprit de liberté, d’autonomie et de création.  » Cette profession de foi d’Henri de Maublanc, co-Président et Fondateur d’Aquarelle.com, nul doute que les autres intervenants de la conférence de clôture du salon la partageaient !

La conférence, intitulée  » Mais comment ont-ils fait pour se développer aussi vite ?  » et animée par Guillaume Delacroix, journaliste au quotidien Les Echos, clôturait le forum  » Développer son activité « . Elle réunissait cinq fondateurs de micro entreprises ayant réussi de façon exemplaire.
Maxime Aïach, Président d’Acadomia, n°1 des cours particuliers à domicile, Bernard Fixot, éditeur de best-sellers avec XO Editions, André Martinie, Président de Freelance.com, à la tête d’une base de données de 100 000 freelances, Anne-Sophie Pastel, PDG d’Aufeminin.com, site féminin de référence, et Henri de Maublanc, spécialisé dans la vente de fleurs en ligne : tous étaient venu témoigner de leur passion d’entreprendre… et livrer quelques-uns des secrets de leur succès.

Après s’être mis d’accord sur le fait  » qu’il n’y a pas de recette miracle « , les participants passèrent en revue les étapes permettant d’imposer son entreprise comme le référent du marché : bien mûrir son projet par une réflexion préalable, proposer un produit ou un service innovant, de qualité et répondant à un réel besoin, élaborer une stratégie de communication adaptée, ne pas négliger l’importance de la marque, … et bien sûr beaucoup travailler !

Dans la salle, les questions fusent : les participants veulent en savoir plus et expriment leur soif d’entreprendre !

Donnons le mot de conclusion à Maxime Aïach :  » Lorsqu’on lance une activité, tout dépend de l’ambition ou de la capacité qu’on peut avoir, et du marché sur lequel on se trouve. On peut faire une très belle réussite en restant une petite entreprise, en étant un artisan avec quelques collaborateurs et très bien gagner sa vie et tout à fait s’accomplir. Et puis, on peut également réussir en devenant une grande entreprise. C’est à chacun de se positionner lorsqu’il fait son projet d’entreprise, de savoir exactement ce qu’il veut.  » Ces 5 entrepreneurs, en tout cas, nous ont prouvé qu’ils savaient ce qu’ils voulaient et que, comme dit le dicton populaire,  » quand on veut, on peut !  »

Cette conférence s’est terminée comme il se doit par un ultime Speed Business Meeting, animé par Alan Boon, comédien.
Pour les retardataires, c’était leur dernière chance d’enrichir grandement leur réseau professionnel en seulement une demi-heure … avant l’année 2005 et le prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), bien sûr.

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME