Devenir franchisé en travaillant seul à domicile, quelles options ?

Travailler de chez soi en tant que franchisé possède des avantages intéressants : limitation des charges fixes, possibilité de déduire son loyer et ses dépenses liés à l’activité, organisation personnelle dans son travail, pas d’employés, pas de local… Mais quelles sont vos options afin de bien vous lancer dans ce projet ?

A qui s’adresse le projet de franchise à domicile ?

Travailler à domicile c’est être à la fois autonome et libre d’action. A qui ce projet s’adresse-t-il ? Êtes-vous fait pour devenir un franchisé à domicile ?

Se lancer en solo est un projet excitant, mais il n’est pas à la portée de n’importe qui. Le profil recherché pour travailler seul de chez soi est celui d’une personne autonome et motivée, possédant un excellent relationnel et un professionnalisme confirmé.

Ce type d’activité peut s’adresser spécifiquement à 4 catégories de personnes :

  • Les personnes qui travaillent déjà à leur compte (en franchise ou non) qui aimeraient ajouter un service supplémentaire à leur activité professionnelle afin de varier leur source de revenue ou leurs activités.
  • Les femmes avec enfants qui sont à la recherche d’une activité à horaires flexibles afin de pouvoir adapter leur emploi du temps à leur vie de famille.
  • Les personnes en activité, en études ou à la retraite qui souhaitent exercer une activité à temps partiel afin d’ajouter une source de revenu supplémentaire.
  • Les personnes au chômage à la recherche d’un emploi à temps plein afin de remplacer un salariat classique.

Peu importe la catégorie à laquelle vous appartenez, le plus important est de rester très motivé lors de votre engagement ! Étudiez le projet avec attention, ne vous précipitez pas, rencontrez des franchisés appartenant au réseau de votre prédilection et posez-leur des questions, etc.
Il est plus prudent de prendre conseil auprès de votre banque, comptable ou avocat afin de faire vos comptes. Devenir franchisé : c’est 10,000€ d’investissement minimum.
Il est important également de connaître votre marché et d’établir une stratégie commerciale !
Ce projet de ne se monte pas d’une traite, il faudra que vous vous posiez les bonnes questions.

 

Quel statut choisir ?

Il faudra définir le statut que vous allez prendre afin de pouvoir vendre des produits ou des services de chez soi : VDI, mandataire, acheteur-vendeur, courtier, agent commercial, commerçant, artisan, profession libérale… ?

Tout dépend de vos activités : sont-elles exercées à titre habituel / permanent ou occasionnel ?

  • Pour les activités permanentes, le mieux est d’opter pour une inscription à un registre professionnel (exemple : Registre Spécial des Agents Commerciaux, Registre du Commerce et des Sociétés).
  • Pour les activités occasionnelles, nous vous conseillons de choisir le statut de Vendeur à Domicile Indépendant (VDI), acheteur-vendeur ou mandataire.

Dans un autre temps, il faudra vous attarder sur la nature elle-même de  votre activité.

  • Concerne-t-elle la vente ? Dans ce cas, il faudra vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Registre Spécial des Agents Commerciaux.
  • Concerne-t-elle la conception, la fabrication ou la transformation ? Dans ce cas, votre activité sera considérée comme artisanale et une inscription au Registre des Métiers vous sera imposée.
  • Concerne-t-elle les services ? Vous pouvez opter pour un statut en profession libérale.

 

Quelle activité choisir ?

Bonne nouvelle ! Les secteurs d’activité pour la franchise à domicile sont très variés : immobilier, habitat, bâtiment, loisirs et cadeaux, communication et marketing, services aux professionnels, vente directe aux particuliers de produits divers, conception et vente de cuisines aménagées, etc…

Pour aller plus loin :


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME