Entrepreneurs, comment adapter vos actions webmarketing à l’exception française ?

L’exception française n’est pas un mythe !
Les clients français sont vraiment plus exigeants dans leurs rapports aux marques, aux services clients, aux produits/services qu’ils achètent.
Et tels les irréductibles Gaulois du village qui ne pliait pas face à Jules César en 52 avant J-C… Nos comportements diffèrent de ceux des autres Européens.
Pour commencer, nous sommes les clients les plus exigeants du monde1. Et concernant l’utilisation des réseaux sociaux, nous sommes carrément les derniers du classement européen !


Les clients Français et les réseaux sociaux

Seuls 6% d’entre nous utilisent les réseaux sociaux pour contacter une marque. Ce sont des canaux de communication traditionnels dont nous sommes friands : 1 personne sur 2 prête à laisser son mail, 1 sur 3 son numéro de téléphone.2
Mais attention. Ce n’est pas que les Français n’aiment pas les réseaux sociaux. C’est qu’ils les voient comme des canaux éphémères3. C’est un autre canal de communication qu’ils préfèrent.

Le moyen de communication préféré des clients Français

Vu que nous sommes des clients exigeants, nous avons envie d’être des clients fidèles dont les marques et les entrepreneurs prennent soin au lieu de les abandonner une fois le passage en caisse consommé.
Du coup les clients Français préfèrent le mail. Pour communiquer, c’est le chouchou de 90% des internautes4 ! Ils sont même 80% à prédire que dans 10 ans le mail restera toujours le 1er moyen de communication.
De vrais Jedi plein de sagesse les Français ? Sauf quand ils sont entrepreneurs et qu’ils utilisent le web, à la merci des modes du webmarketing.

Utiliser les réseaux sociaux pour votre visibilité : écueils & prédictions !

J’entends de plus en plus d’entrepreneurs raconter qu’ils n’ont pas ou pas vraiment de blog et qu’ils consacrent leur énergie à leur page Facebook, leur chaîne YouTube.  D’un côté, c’est compréhensible. « Les gens » sont sur les réseaux, là où ça bouge, ça commente, ça like, ça live.

Mais soyez prudents. C’est dans ces moments-là que BAM, l’épée de Damoclès se décroche – comme récemment lorsque Facebook a signé la mort de la visibilité organique des pages pro.
On vous dit qu’à la place, vous pouvez vous tourner vers la publicité Facebook, qui marche encore très bien. Bien sûr, mais attention : la publicité Facebook n’est pas un raccourci. Sans bon copywriting, sans bon email marketing, pas de retour sur investissement !

Pire, si nous regardons de l’autre côté de l’Atlantique, nous voyons que les coûts des pubs Facebook ont explosé ces 2 dernières années (Le CPM a enregistré une hausse de +171% rien que sur 6 mois en 20175).
On nous vante la publicité via Messenger (« C’est nouveau, ça fonctionne bien ! ») et les groupes Facebook (« Au niveau diffusion/interaction, c’est mieux qu’une page pro ! »).

Alors voici 2 prédictions :

  • Si vous choisissez de développer un groupe Facebook très bien, mais attention : la belle portée organique gratuite ne va pas durer. Soit elle va baisser, soit vous allez payer votre groupe.
  • Attention également à Messenger : il dépend du bon vouloir de Facebook ! Et regardez comment ça s’est passé pour les lives : Facebook voulait concurrencer YouTube et ses Hangouts. Alors ils nous ont incités à utiliser les Facebook Lives en leur accordant plus de visibilité. Maintenant que nous nous sommes tous mis aux lives (Facebook 1 – YouTube 0), la visibilité des lives baisse.

Et ce n’est pas tout ! Savez-vous ce qui appartient aussi à Facebook ? Instagram. J’ai des clientes qui ont des gros comptes Instagram de plusieurs dizaines de milliers d’abonnés. Ah ça, elles ont été chouchoutées par la plate-forme tant que la plate-forme avait besoin d’elles pour développer son audience. Maintenant, si vous voulez que vos followers voient vos publications…$$$ baby.

Et Google ? Google devient un moteur de recherches qui préfère que l’internaute ne clique pas. Vous avez remarqué ? Ils mettent maintenant les résultats de vos recherches dans un encart en position zéro avec un contenu tellement détaillé que ça vous évite souvent de cliquer pour aller sur le site !
Savez-vous ce qui appartient aussi à Google ? YouTube – je vous épargne ce qui est en train de se passer au niveau des changements sur YouTube ces temps-ci, mais c’est du même acabit que ce dont je vous ai parlé jusqu’ici.

Que faire du coup pour adapter votre webmarketing ? Voici 4 conseils.

Entrepreneurs, 4 conseils pour votre webmarketing

  • Diversifiez les plates-formes et les réseaux autant que vous pouvez sans vous éparpiller. Gardez le bon sens gaulois en tête : tout ça, c’est éphémère. Les plates-formes sont des sables mouvants. Alors gardez les rênes en communicant essentiellement par mail. Votre mailing list est la seule base d’abonnés qui vous appartient.
  • Bloguez. Vlogguez si vous voulez. Podcastez si vous préférez. Mais mettez votre contenu chez vous, sur votre blog. C’est le SEUL endroit du web qui vous appartient. Dont vous pouvez faire des backups. Et qui ne clignote pas de notifs et autres distractions en permanence.
  • Réconciliez-vous avec l’idée de payer sur les réseaux sociaux pour plus de portée. Leurs services sont payants et le seront de plus en plus !
  • Envoyez de meilleurs mails, c’est le canal préféré des Français, comme je te disais tout à l’heure. Alors écoutez-les, vos clients et futurs clients : utilisez les réseaux sociaux, mais privilégiez le mail.

 

 

Pour aller plus loin

Pour optimiser votre stratégie de webmarketing et booster votre visibilité online, (re)découvrez les podcasts des conférences du Salon SME 2017 sur la thématique « Réussir grâce au web ».

Profitez également des ressources du Salon SME Online, le Salon virtuel permanent pour les entrepreneurs, désormais accessible 24h/24, 7j/7.
> Découvrez le programme des prochains Webinars live et ceux accessibles dès à présent en replay

Où que vous soyez, faites le plein de conseils et solutions pour booster la création de votre entreprise.

 

 

A propos de l’auteur

Selma Païva est l’auteur du livre : « Internet est une table pour deux, le marketing autrement ». Elle accompagne les entrepreneurs enthousiastes au niveau de leur content marketing. Pour capitaliser sur ce qu’ils ont déjà fait. Se démarquer d’avantage. Mieux cibler leurs clients. Et fluidifier leurs ventes !
Retrouvez-la sur Selmapaiva.com

 

 

 

Sources :

1 : déc 2017, ComarketingNews, SAP Hybris
2 . SAP Hybris
3 : Mailjet, 2017
4 : Eurostat, 2017, Blog du Modérateur
5 : AdStage 2017


Commentaires

  1. Alexandre Jacqueline responsable developpement

    Ayant participé au Salon PME /PMI dernier de Nantes et vu les présentateurs de celui de Paris ,je remarque que pratiquement tout est axé surtout sur la création d ‘ entreprise et les aides apportées par divers organismes exposants.
    Ors (prêchant pour ma paroisse ..)peu d interventions dirigées vers le développement et passage pouvant être fatal de la 3eme année, Notament besoin de trésorerie ds cadre de développement
    Hors Banques …

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME – Solutions pour Mon Entreprise – a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau. Rendez-vous à Paris, les 1er et 2 octobre 2018.

Bonne nouvelle, le Salon SME Online est désormais accessible 24h/24, 7j/7 ! Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, profitez toute l’année des ressources du salon permanent pour les entrepreneurs, pour booster la création et le développement de votre entreprise.

Rejoignez la communauté du Salon SME