Les entrepreneures et les réseaux d’accompagnement. #8 mars

jnfe-2014-02A l’occasion de la 3ème édition de la Journée Nationale des Femmes entrepreneures, le 1er octobre dernier, les Caisses d’Epargne et leur Fédération nationale ont révélé les résultats de leur troisième Baromètre des femmes entrepreneures.

A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, retour sur les chiffres clés de cette étude.

 

Le profil des femmes entrepreneures.

Si les femmes, comme les hommes, se lancent dans l’aventure entrepreneuriale autour de 35 ans et choisissent généralement le même type de structure juridique (1/3 d’entrepreneurs individuels, 2/3 de sociétés et autres statuts), il existe toujours d’importantes disparités quant à la taille de l’entreprise créée. Celles qui sont le fait des femmes sont généralement plus petites : 182 000 de CA (vs 294 000 pour les hommes) et 1,9 salariés en moyenne (vs 2,6 pour les hommes).
Question secteur d’activité, plus de 38% des femmes entrepreneures exercent dans des secteurs de services, quand leurs homologues masculins favorisent à 31% les secteurs de l’industrie et de la construction.

 

Les réseaux d’accompagnement : indispensables mais encore mal connus.

Quand on les interroge sur leur perception de l’entrepreneuriat, 33% des femmes considèrent qu’elles seraient désavantagées dans la création de leur activité, en particulier pour convaincre des banquiers ou investisseurs*.

Les résultats du Baromètre Caisse d’Epargne montrent que dans les faits, les dirigeantes d’entreprise se sentent finalement plus accompagnées que les hommes, à la création (43% vs 35%) comme dans les phases de développement (40% vs 34%). Elles sont également plus nombreuses à avoir été accompagnées par leur banque (46% vs 33%) et plus d’une créatrice sur 2 a bénéficié d’un prêt bancaire, contre 36% des créateurs.
Malgré cela, une forte méconnaissance des réseaux d’accompagnement subsiste :

– 47% des entrepreneurs ne savent pas vers qui se tourner au moment du montage de leur projet
– 43% ne savaient d’ailleurs pas qu’il était possible de se faire accompagner.

Ce manque d’information est encore plus prononcé chez les créatrices : seules 12% connaissent le Fonds de garantie à l’initiative des femmes et seulement 2% des entrepreneures interrogées en ont profité.

 

En 2015 : l’indépendance, pas la solitude.

Des pratiques communautaires, de co-working, de crowdsourcing et crowdfunding en passant par les réseaux sociaux, le réseau relationnel, les réseaux d’accompagnement, d’affaires ou féminin… Avec la thématique « L’entrepreneur en réseaux », le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) souhaite, cette année, mettre un coup de projecteur sur les solutions pour les entrepreneurs qui choisissent l’indépendance mais pas la solitude !

Et en attendant cette 16ème édition du salon, du 6 au 8 octobre prochains, profitez toute l’année des podcast audio des conférences :

– Les conférences pour les femmes entrepreneures
L’intégralité des conférences

 

* Source : sondage « Les femmes & la création d’entreprise » mené par OpinionWay pour l’APCE, CERFRANCE.


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME