Mission reconversion !

Depuis quelques temps la reconversion vous trotte de plus en plus dans la tête.
Avant de tout chambouler, demandez-vous d’abord si vous en avez vraiment envie ou si quelques améliorations dans votre quotidien (personnel et professionnel) suffiraient à votre épanouissement ?
Car la reconversion est surtout un appel au changement de vie pour se reconnecter à soi. Et parfois, le simple fait de casser la routine et d’opter pour quelques actions transverses  (pratiquer un loisir qui vous tient à cœur depuis longtemps, vous mettre à l’agriculture urbaine, apprendre la méditation, prendre des cours du soir, négocier une journée de télétravail, vous positionner sur un projet stimulant, faire du bénévolat quelques heures par semaine…) peut vous apporter cette reconnexion à vous-même, en tout cas… à court et moyen terme.
La seconde question à se poser n’est pas « Quel métier dois-je faire ? » mais plutôt « Qui je veux ÊTRE ? ».


Vous êtes nombreux à chercher de manière logique et rationnelle tous les métiers que vous pouvez faire par rapport à vos aptitudes, vos diplômes, vos expériences en mettant souvent de côté les métiers qui vous plaisent vraiment sous prétexte que « ça n’est pas possible, il ne faut pas rêver ! ».
Mais sachez qu’une idée de reconversion ne se trouve pas avec notre raison (hémisphère gauche), elle émerge via notre intuition (hémisphère droit) et surtout notre cœur !

Quand la raison vous retient…

Fonctionner de manière trop raisonnée va engendrer 3 freins :

  • Vous bridez votre créativité. Il est important de laisser de l’espace, de vous accorder des temps de pause pour pouvoir apprendre à écouter à nouveau votre intuition et laisser place à l’inspiration.
  • Vous allez rester essentiellement dans ce que vous savez faire par peur de tout changer et vous dire qu’il ne sert à rien de rêver car vous n’êtes pas capable de faire ceci ou cela.
  • Vous allez immédiatement rayer chaque idée de reconversion en trouvant de nombreuses excuses, toutes très rationnelles (secteur bouché, salaire trop faible, etc…) mais qui pourraient être facilement contournées.

Et quand elle ne vous retient plus !

Une reconversion réussie c’est partir en quête de sens, c’est se reconnecter à soi et s’autoriser à (re)devenir qui l’on EST vraiment. Et pour cela, il est nécessaire de sortir du cadre, de se réapproprier sa capacité à rêver et surtout à écouter son cœur.

Vous avez le droit de mener la vie qui vous convient et pour cela demandez-vous :
Qui vous voulez être ? Quelle vie vous désirez mener ? Qu’est-ce qui est réellement important à vos yeux ? Quels sont vos rêves ? Lesquels de vos talents vous voulez mettre en avant ? Comment vous voulez vivre ? Dans quelle zone géographique ? Que voulez-vous apporter autour de vous ? Quelles activités vous plaisent réellement ? Voulez-vous créer votre entreprise ? Avez-vous envie de faire plusieurs métiers ? Quels sont vos talents, vos points forts ? Qu’est-ce qui est, pour vous, une vie réussie ?

C’est à votre métier de s’adapter à votre vie (et non l’inverse).
Vous pensez que c’est totalement idéaliste ? Et bien oui, c’est idéaliste mais pas irréaliste !

Gardez en tête une chose importante :
Vous êtes sûrement bon dans ce que vous savez faire mais je peux vous assurer que vous EXCELLEREZ dans ce que vous AIMEZ faire et dans ce qui fait votre essence.

Dès que vous aurez votre rêve en tête, vous pourrez le découper en étapes jusqu’à l’avoir atteint encore faut-il mettre les principaux freins au changement de côté.

Frein n°1 : le temps et l’argent

« Si j’avais le temps et/ou l’argent, je créerais mon entreprise ou je ferais le tour du monde ? »… Au risque de vous décevoir il y a de fortes chances pour que cela ne se produise jamais. A force d’attendre le fameux déclic et le coup de pouce merveilleux d’un évènement extérieur, vous ne ferez strictement rien. Alors inversez la donne et mettez-vous à l’action. Dès que vous aurez fait ce premier pas, je vous assure qu’une myriade d’opportunités fera son apparition.

Pour vous aider, changez votre manière de voir les choses. Au lieu de vous focaliser sur le manque (« Je n’ai pas assez d’argent »), commencez par écrire (à la main) ce que vous voulez et combien il vous faudrait (en hypothèse haute et basse) pour mener à bien votre projet. Puis listez, sans vous censurer (vous pouvez faire ce brainstorming à plusieurs) toutes les solutions (même celles qui paraissent loufoques) pour récolter cette somme… et mettez en pratique une ou plusieurs de ces solutions.

Frein n°2 : l’entourage

« Es-tu bien sûr-e de vouloir te reconvertir à ton âge ? », « Mais comment vas-tu t’en sortir financièrement ? », « Je connais quelqu’un qui a voulu faire ce métier, il n’a jamais pu en vivre. » pour ne prendre qu’un petit florilège des phrases anxiogènes…
Autant vous l’avouer tout de suite, oui, la « gestion » de l’entourage lors d’une reconversion et/ou d’une création d’entreprise est la chose la plus compliquée. Votre entourage vous aime mais il fait un transfert et s’imagine à votre place, ce qui l’effraie. Lorsque vous bougez, c’est tout le système qui bouge à son tour donc votre reconversion engendre un stress par anticipation puisqu’il va questionner chaque individu sur sa propre vie et sa capacité à changer.

Aussi, pour ne pas vous laisser engluer, choisissez une personne ressource à qui vous pourrez parler de vos succès, de vos doutes, de vos angoisses et n’en parlez qu’à cette personne. Quant aux autres, ne les informez que des bonnes nouvelles. Autant mettre toutes les chances de votre côté.

Frein n°3 : devinez ?

Mais le pire des freins… c’est vous ! Comment voulez-vous réussir si vous ne croyez pas en vous et si vous pensez, à tort, que vos rêves, ne sont que… des rêves.

Ayez une foi inébranlable, croyez en votre rêve et avancez vers lui petit à petit. Vous aurez parfois l’impression que cela ne va pas assez vite, quelques doutes s’immisceront. Ce que vous pouvez faire pour contrer cela est de vous fixer un point mensuel ou trimestriel dans lequel vous noterez essentiellement les avancées, bonnes nouvelles, points positifs, objectifs atteints du mois ou trimestre écoulé. Vous prendrez conscience du chemin déjà parcouru au lieu de vous focaliser essentiellement sur le parcours qu’il reste à faire. Profitez de ces points pour vous féliciter, vous faire un petit (ou un grand) plaisir.

Se reconvertir ce n’est pas juste changer de métier, c’est renouer avec soi et s’autoriser à vivre sa propre vie.
Aussi, croyez en vous et n’oubliez pas vos rêves, cultivez-les, c’est le terreau d’une vie libre, riche et épanouie…
Alors, dès à présent, Rêvez, Osez, Foncez !

Je vous souhaite le meilleur !

Pour aller plus loin

Découvrez le podcast de la conférence d’Hélène Picot au Salon SME 2017 : Comment devenir un slasheur/entrepreneur à succès ?

 

A propos de l’auteur

Hélène Picot est coach, auteur et créatrice des ateliers « Rêvez, Osez, Foncez : 3 mois pour trouver sa voie ! »
Livre : Sans emploi ? Trouvez votre voie et rebondissez ! aux éditions Quintessence
http://helene-picot-coaching.com
Facebook et YouTube : Hélène Picot Coaching
Groupe Facebook : Les rêves ne chôment pas !

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME