e.commerce : 5 règles pour percer !


Au troisième rang des cybers-acheteurs européens, les Français ! L’enjeu pour les cybers marchands, parvenir à créer une véritable relation client d’écran à écran.

Quelques bonnes pratiques glanées au fil de la conférence « Réussir dans le e.commerce, comment faire ? » entre 12h15 et 13h30 :

> Créer un site le plus simple possible :

Des tests pourront au fur et à mesure permettre de modifier le site au vu de ce qui marche le mieux.

> Tester son site en se mettant à la place de l’acheteur :
Un achat en ligne est loin d’être simple. Faites tester l’achat en ligne sur votre site par des amis, vos parents et par vous-mêmes ! Vous verrez tout de suite ce qui peut freiner l’acheteur.

> Instaurer au maximum la relation de confiance avec l’internaute :

En effet, dans une relation commerciale à distance, il faut rassurer au maximum l’acheteur. C’est  inscrire le logo des banques partenaires du site, afficher le cadenas garantissant que les transactions sont sécurisées, bref, maîtriser les standards du web en matière de sécurité.

> Créer la possibilité de la relation :
C’est par exemple, afficher un n° de téléphone sur toutes les pages. L’acheteur un peu désemparé pourra ainsi se rassurer par un coup de fil au service client.
« Il faut chouchouter son client comme on le ferait s’il était en face de soi ! » rappelle Catherine Barba, présidente de Cashtore.
Ce simple numéro permet de conforter le client tout au long du « tunnel d’achat », le nombre de pages sur lesquelles il va naviguer avant de concrétiser son achat.

> Augmenter le taux de transformation de votre site marchand :
Une bonne astuce, le cross selling : proposer lorsque l’internaute s’apprête à payer son panier d’achats des produits complémentaires.
« C’est ce qui m’a permis d’augmenter de 8 euros le panier moyen de mes clients » explique Mathilde le Rouzic, fondatrice de Bagatelles.

… et pour finir beaucoup de persévérance ! Eh oui, il ne faudrait pas oublier que seulement 1 % des visites sur un site aboutissent à un achat en ligne !

Les auto-entrepreneurs prennent d’assaut le salon !


auto-entrepreneur-122556.jpgDepuis ce matin, le stand Auto-entrepreneur ne désemplit pas ! Les visiteurs se massent auprès des conseillers de l’APCE.
Jean-Luc Aubineau de la DCASPL (Direction du commerce, de l’artisanat, des services et des professions libérales) est confiant : « Les visiteurs sont très intéressés, ce nouveau statut présente un vrai potentiel. En janvier, le nombre d’auto-entrepreneurs devrait décoller ! »

Les mêmes questions reviennent inlassablement :

– Quelles sont les conditions pour accéder au statut d’auto-entrepreneur ?
– Quels avantages pourrais-je en tirer ?

… les réponses bientôt, en direct du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) !

Repartez du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) avec votre site Internet !


microsoft-office-live-15_18.jpgSur le stand B12, les hôtesses de l’espace Microsoft Office Live vous accueillent et créent avec vous, en direct, votre site Internet !
Vous avez avec vous votre logo et un texte de présentation de votre entreprise ? Parfait ! Vous pourrez d’or et déjà alimenter votre site !

Et pour compléter la visite, le village e-commerce est juste à côté ! Toute la journée des micro-conférences pour découvrir comment créer votre site marchand, vendre en ligne avec Paypal, démarrer sur eBay, etc.

D’ailleurs, j’y vais de ce pas !

Les 1ers arrivants ne perdent pas leur temps !


visa-business-085142.jpgUne entrée tambour battant pour entamer les 3 jours de rencontres, de conférences et d’échanges de la 10ième édition du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises).

Premier rendez-vous, il est 8h40.
Sur l’Espace Temps Visa Business, le ton est donné avec la première micro-conférence  « Comment chasser les croque-temps » !

En résumé, les points clés pour ne plus perdre son temps :
> Un seul agenda et un seul !
Où l’on regroupe l’ensemble de ses tâches et rendez-vous, y compris ceux que l’on prend avec soi-même ! Pour traiter ses e-mails, produire, réfléchir aussi et ce temps-là, pour être efficace, il se planifie !

> Calibrer les rendez-vous :
Fixer un temps donné pour chaque rendez-vous et s’y tenir. La clé, prévenir son interlocuteur suffisamment longtemps à l’avance pour qu’il puisse s’organiser de son côté et respecter l’heure que vous comptez lui donner.

> Prendre du temps pour soi !
Le noter, alerter ses collaborateurs et ses partenaires… couper le téléphone, sa messagerie mail et se tenir comme pour ses rendez-vous extérieurs au temps que l’on s’est imparti pour travailler !

… Voilà de quoi programmer rigoureusement votre visite !

D’ailleurs pour rattraper le temps perdu :
Mercredi à partir de 8h40 :
– Comment organiser sa gestion au quotidien quand on est seul ?
– Comment apprendre à dire non ?
Mardi à partir de 8h40 :
– Comment se concentrer sur ses priorités ?
– Comment chercher plus rapidement de l’information sur Internet ?

« Le Grenelle de l’environnement impacte aussi la création d’entreprise »


Voici les résultats d’un focus sur le développement durable, extrait de l’Observatoire permanent des porteurs de projets de CCI Entreprendre en France.

Plus d’ 1 créateur d’entreprise sur 2 tient compte du développement durable dans son projet

64% des porteurs de projet concernés ont le sentiment de développer une activité particulièrement innovante, contre seulement 51% en moyenne sur l’ensemble des porteurs de projet, soit un écart de 13 points.

65% des porteurs de projet créant ou reprenant une entreprise dans le secteur du BTP et de la construction déclarent qu’ils tiennent compte du développement durable

De fortes disparités régionales : on constate que seulement 29% des créateurs / repreneurs en  Ile-de-France et 37% en Bretagne envisagent de tenir compte du développement durable dans leur projet. A l’inverse, les taux sont particulièrement élevés dans les régions Centre (70%) et Languedoc-Roussillon (63%)

Source : Communiqué de presse CCI Entreprendre en France – Observatoire Permanent des porteurs de projet de CCI Entreprendre en France – Focus Développement Durable

Testez-vous : participez aux ateliers interactifs !


Nouveauté du salon 2008 : 2 ateliers interactifs chaque jour au salon. Interactifs, c’est à dire ? Ca signifie que les intervenants de ces ateliers proposeront aux spectateurs présents d’intervenir, de prendre la parole, de faire les exercices en direct…
L’objectif annoncé est de permettre aux visiteurs d’améliorer leur pratique sur des points précis mais aussi de se tester.

Au programme (salle 253) :

  • Mardi 14 octobre

Se différencier pour réussir – 9h45
Créateurs d’entreprise, testez vos chances de réussite ! 12h15

  • Mercredi 15 octobre

Identifiez et améliorez vos qualités de manager ! 9h45
Prendre la parole : savoir convaincre, séduire, étonner – 12h15

  • Jeudi 16 octobre

Marchés publics : savoir répondre aux appels d’offre – 9h45
1000&1 idées pour entreprendre – 12h15

A demain au salon !

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME – Solutions pour Mon Entreprise – a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau. Rendez-vous à Paris, les 1er et 2 octobre 2018.

Bonne nouvelle, le Salon SME Online est désormais accessible 24h/24, 7j/7 ! Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, profitez toute l’année des ressources du salon permanent pour les entrepreneurs, pour booster la création et le développement de votre entreprise.

Rejoignez la communauté du Salon SME