Les entrepreneures à l’honneur !


Le prochain Salon des micro-entreprise fera la part belle aux femmes créatrices d’entreprises, dirigeantes de TPE. Les femmes ne représentent qu’un petit tiers des créateurs d’entreprises en France : ce chiffre est en augmentation, mais des progrès restent à faire ! Le parcours d’une créatrice d’entreprise est parfois plus difficile que pour un homme, et les femmes sont encore trop nombreuses à hésiter avant de se lancer, voire à reporter leur projet de création d’activité.

Lire la suite

Création d’entreprise : place aux femmes !


Les femmes, bien que de plus en enclines à se lancer dans la création d’entreprise, ne sont pas aussi nombreuses que les hommes : les données et études de l’Agence pour la Création d’Entreprise (APCE) indiquent en effet qu’environ 30 % des créations d’entreprises sont le fait des femmes. Cette part, qui a plus que doublé en une quinzaine d’années, montre qu’il existe encore quelques obstacles, réels ou ressentis comme tels, à la création d’entreprise au féminin.

D’après l’APCE, certains secteurs sont nettement plus féminisés : les services, (74 % de créations par des femmes), la santé (63 %), l’éducation (44 %), l’hôtellerie-restauration (41 %)  et le commerce de détail (40 %), tandis que d’autres secteurs, comme la construction, le commerce-réparation automobile et les activités financières sont très peu concernés par la création d’entreprise au féminin. Par ailleurs, si les femmes orientent leur création d’entreprise prioritairement sur certains secteurs d’activité, elles démarrent leur projet avec un capital moindre, puisqu’elles sont seulement 12 % à investir plus de 40 000 euros. Les données de l’APCE indiquent également, et c’est une information essentielle, que près de 7 femmes sur 10  considèrent que la création d’entreprise est plus épanouissante que le salariat.

Cependant, si elles ne représentent que 30 % des créateurs d’entreprise, c’est qu’elles n’osent pas toutes sauter le pas : il semblerait en effet qu’elles redoutent de ne pas pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle. Elles estiment également qu’elles n’ont pas toujours les compétences nécessaires pour mener à bien leur projet. Le manque de confiance en soi et la crainte de mettre à mal l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle sont des obstacles majeurs à la création d’entreprise par les femmes. Ces années récentes ont par ailleurs vu l’émergence de réseaux, de plus en plus structurés, d’aide et de soutien aux femmes créatrices d’entreprises, comme les Mompreneurs par exemple. Comment envisagez-vous la création d’entreprise au féminin ? Faites-vous partie d’un réseau de femmes entrepreneures ? Pensez-vous que l’entrepreneuriat féminin est spécifique, voire différent ? Toutes ces questions pourront être abordées par les experts intervenant au prochain Salon des microentreprises. D’ailleurs, cette édition 2012 sera l’occasion d’inaugurer la première Journée Nationale des Femmes entrepreneures, organisée par le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), en partenariat avec France Active, et parrainée par la Caisse d’épargne.

Le salon et ses partenaires s’engagent ainsi pleinement pour soutenir l’entrepreneuriat féminin. Si vous souhaitez nous faire part de vos impressions, de votre expérience sur cette question de la création d’entreprise au féminin, rejoignez-nous sans attendre sur Facebook, Viadeo ou Twitter !

Femmes créatrices et dirigeantes d’entreprise, un métier d’avenir ?


vers-un-capitalisme-feminin.jpgLa semaine dernière sur le blog de l’Entreprise.com, Frédéric Creplet présentait un ouvrage entièrement consacré à la place des femmes dans l’entreprise : « Vers un capitalisme féminin ».

Pour le journaliste, l’entreprise de demain sera « féminin et féminine » ! Certes, il y a du progrès depuis l’accession des femmes au droit de vote. Mais curieusement, en comparant les créateurs d’entreprises, les statistiques laissent entrevoir encore de grandes disparités :
• Les femmes disposent à titre personnel de moins d’actifs financiers que les hommes,
• Elles rencontrent plus de difficultés que les hommes à accéder au prêt bancaire*.

De nombreux réseaux entièrement consacrés à la création d’entreprise et au management au féminin proposent aujourd’hui un soutien personnalisé aux dirigeantes. Par le réseau, le partage d’expériences et de carnets d’adresses, la création semble bien plus aisée. Le point dans un dossier complet publié la semaine dernière sur Place des réseaux : Les réseaux féminins, un atout précieux pour les femmes dirigeantes.

* Source : Enquête ESSEC 2004, La création d’entreprise « au féminin » en Europe. Quelles motivations ? Quelles difficultés ?

Prix de l’Entrepreneuses Mag : des séances de coaching et d’accompagnement à gagner


Tout récemment lancé, le 8 mars dernier, ce prix s’adresse essentiellement aux entrepreneuses et créatrices d’entreprise. Quoi de plus normal pour ce webmagazine dédié à l’entrepreneuriat féminin ?
entrepreneuses-mag.jpeg
5 récompenses sont prévues à ce jour :
> L’entrepreneuse de l’année (récompense l’ensemble du parcours d’une créatrice),
> La création d’entreprise de l’année (récompense une création qui a eu lieu en 2008/2009),
> La création d’entreprise de l’année, mention développement durable (récompense une création qui a eu lieu en 2008/2009 et qui pour vocation le développement durable),
> Le service de l’année (Pour les produits lancés en 2008/2009),
> Le produit de l’année (pour les produits artisanaux créés en 2008/2009).

Trouver toutes les informations pour participer sur le site de l’Entrepreneuses Mag. >>

Où sont les femmes? »


sans-titre8.pngImaginez une centaine de femmes dans une grande salle, toutes contentes d’être entre elles pour partager leurs expériences professionnelles et faire connaissance… Vous êtes à la conférence « histoires d’entrepreneuses, femmes en réseau ». En attendant le début de la conférence, les bavardages vont déjà bon train ! Pas besoin de préanmbule pour déjà « réseauter » et échanger de bons tuyeaux …
Les bruits des conversations s’arrêtent instantanément à la demande de

La conférence commence enfin par une allocution de Christine Vautrin. Le ministre de la parité et de la cohésion sociale est bien placée pour parler des femmes entrepreneuses. Archétype de la businesswoman, elle a quitté un métier passionnant pour entrer en politique. Sa vision de la parité? Plus dans la complémentarité hommes/femmes que dans l’affrontement. Rappel de quelques mesures-phares à destination des entrepreneuses, notamment, simplification des procédures de création, développement dans les zones franches, aides au service à la personne : un secteur d’avenir dans lequel le ministre croit beaucoup.
Au passage nous apprenons que les femmes sont plus diplômées que les hommes, et que lorsqu’ elles créent des entreprises, elles sont en général plus viable que celles des hommes et génèrent des coûts beaucoup moins élevé.

Chine Lanzmann, coach pour entrepreneurs dirige bon train la conférence et laisse les différentes intervenantes se présenter à leur tour :
– Béatrice Jauffrineau est la présidente de Femmes Business Angels, une association qui met en contact des entreprises porteuses d’un projet prometteur et des investisseurs privés. Elle donne la priorité aux projets féminins et à ceux porteurs d’une éthique, comme le développement durable.
– Tahminaé Madani est la présidente et fondatrice d’European Professionnal Women’s Network. Cette association a pour but de promouvoir l’égalité professionnelle hommes/femmes, par le biais notamment du networking, et de conférences variées. « L’un des meilleurs sites spécialisés dans les réseaux féminins que je connaisse », affirme Chine Lanzmann, qui en a connu des dizaines quand elle baignait dans la net économie …
– Yvette Godard est la présidente de l’association « femmes chefs d’entreprise », la plus ancienne des associations de réseaux féminins fondée en 45, qui encourage les femmes chefs d’entreprise à entreprendre en parallèle des actions politiques.
Frédérique Clavel est la présidente de Paris Pionnières, un « incubateur » qui fournit des locaux à quelques femmes entrepreneuses, et qui aide à faire germer des projets en attente.
Sophie Kauffman enfin, présente l’exemple parfait d’une entrepreneuse qui a réussi : son entreprise, Cani Crèche, qui a vu le jour en mai, est promise à un bel avenir.

Ensemble, les 6 femmes entrepreneuses s’attachent à distinguer les différences entre réseaux masculins et réseaux féminins. Conclusion: les réseaux de femmes sont en général plus générateurs d’entraide et de solidarité. « Mais attention, ce n’est pas parce que l’on est sympa que l’on est gentille ! » note Béatrice Jauffrineau, dans l’hilarité générale. Donner la main, oui, se faire marcher sur les pieds, non !
« Les femmes se situent plus dans l’action, quand les hommes cherchent le pouvoir », conclue Sophie Kauffman.
Sur ces bonnes paroles tout-le-monde se dirige résolument vers un speed business meeting. Après une telle réunion, il promet d’être efficace.

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME