7 astuces pour améliorer le taux de retour de votre campagne d’emailing

Les chiffres des campagnes d’emailing peuvent sembler désespérants : un taux d’ouverture d’email considéré comme bon se situe entre 15 et 25 % et le taux de clic moyen dans les mails est de l’ordre de 3 %. Si vous êtes en deçà de ces chiffres, cela signifie que tous vos efforts ne payent pas suffisamment. Pourtant, vous pouvez faire exploser les statistiques avec ces quelques astuces.

 

 

1. Choisissez bien le sujet de votre mail

Quel est le premier aperçu que vos destinataires auront de votre mailing ? Son titre. S’il n’attire pas immédiatement leur attention, au milieu des dizaines de mails promotionnels qu’ils reçoivent chaque jour, il ne sera jamais ouvert.
Vous devez donc le soigner : il doit être percutant, original… sans être trop commercial. Évitez aussi les intitulés qui vous feront basculer immédiatement du côté obscur du spam. Certains mots vous feront directement partir parmi les messages indésirables, comme « gratuit » ou « cadeau ».
L’objet de votre mail doit inciter le lecteur à cliquer, un peu comme les titres des articles de blogs ou d’actualité. Apportez une valeur ajoutée, jouez sur la curiosité ou sur les émotions… Votre email ne doit pas juste dire que vous sortez un nouveau produit, il doit déjà raconter une histoire impressionnante dans son titre !
Méfiez-vous également des titres ou des aperçus trop longs, qui seraient tronqués : vous avez aujourd’hui la possibilité de déterminer ce qui apparaît dans le premier aperçu du mail (le pre-header), juste à côté du titre. Profitez-en. Retenez que le sujet de votre message doit être compris entre 50 signes et 100 signes pour être efficace. Que vous pourrez compléter, le cas échéant, par des emojis pour être encore plus visible.

2. Parlez directement à votre interlocuteur

La plupart des services de messagerie vous permettent d’utiliser des formules pour intégrer directement le nom de votre destinataire dans le corps ou dans le sujet du mail. Nous sommes tous des êtres humains : nous nous sentons plus concernés quand quelqu’un s’adresse directement à nous que lorsque nous faisons partie d’une masse anonyme.
Différentes statistiques démontrent d’ailleurs l’efficacité de cette personnalisation. Même si tout le monde est conscient que c’est un ordinateur qui leur parle, ces mêmes personnes se laissent plus convaincre d’ouvrir le mail, voire de commander. Votre réussite dépend juste d’un tag à intégrer !

3. Segmentez vos listes

Toutes les personnes qui sont inscrites à vos emailings ne viennent pas des mêmes canaux… ou n’ont pas les mêmes besoins. Si vous vendez des produits de parapharmacie, par exemple, vos mails concernant le maquillage toucheront sans doute moins les hommes que les femmes. Non seulement, vous risquez d’envoyer des mails pour rien mais, ce qui est pire, vos destinataires n’ouvriront plus vos prochains messages parce qu’ils ne se sentiront pas concernés par ce que vous avez à leur dire.
Lors de l’inscription à votre newsletter, intégrez des cases qui vous permettront de ranger vos destinataires dans des listes correspondant à des segments de votre activité… puis de leur envoyer les messages qui les intéresseront !

4. Facilitez la tâche de vos lecteurs

Vous savez déjà que les internautes n’ont pas de temps à perdre : ils sont sursollicités sur internet. Aidez-les en concevant vos mails pour qu’ils se chargent rapidement (insérez des images, oui, mais pas trop lourdes) et optimisez vos appels à l’action : un bouton est plus efficace et simple à comprendre qu’une image cliquable.
Préparez des emails responsive, oui, comme pour les sites internet, afin qu’ils s’affichent sur les écrans des smartphones sans rien perdre de leur efficacité.
Dans vos emails, comme dans vos pages internet, ne diffusez pas non plus trop de messages simultanément : un seul objectif suffit ! Ce sera plus clair pour vos lecteurs et, en limitant leurs choix, vous éviterez qu’ils n’hésitent trop au risque de ne rien choisir. Par contre, vous pourrez répéter deux fois votre appel à l’action (dans le premier tiers et à la fin) pour l’optimiser.

5. Envoyez au bon moment

Étudiez quels jours et heures sont les plus propices à l’ouverture des mails comme aux clics sur les liens internes. Les jours de semaine, à 10 h du matin, sont considérés comme particulièrement efficaces (et le mercredi est celui qui obtient le plus de résultats sur le taux de clics). Mais cela dépendra de votre secteur d’activité.
Si vous voulez que votre mail soit lu, vous devrez l’envoyer à un moment où votre cible aura le temps de le regarder. De manière générale, il est conseillé d’éviter le lundi matin ou le vendredi après-midi, qui sont trop proches du week-end pour être efficaces.

6. Soyez identifiable

Que ce soit dans l’adresse utilisée pour l’envoi du mail, pour son intitulé, ou dans la charte graphique qui composera vos emails, vous devez être clairement reconnaissable. Vos interlocuteurs ne doivent pas avoir de doute sur qui vous êtes.
Intégrez votre logo dans l’en-tête du mail est le minimum que vous deviez faire pour que vos lecteurs n’aient pas besoin de chercher qui leur parle (et pour créer directement une ambiance qui vous est propre).

7. Faites des tests

Toutes les astuces précédentes vous aideront à améliorer votre taux de retour sur vos campagnes d’emailing. Certaines seront cependant plus efficaces que d’autres, en fonction des gens que vous contacterez, des périodes de l’année… Et, cela, vous ne pourrez le savoir qu’en testant. Si vous hésitez entre deux objets d’emails différents, envoyez les deux, à deux parties de vos listes de destinataires, pour voir lequel sera le plus ouvert.
Envoyer des emails avec deux couleurs différentes de boutons d’appels, avec des types de visuels différents… Le but est d’étudier quelle partie de la liste réagit le mieux à votre mailing, pour ensuite appliquer cette stratégie à l’ensemble de vos inscrits.

Vous avez maintenant tous les outils en main pour réaliser une campagne mail efficace. Un dernier conseil cependant, afin d’améliorer vos taux d’ouverture : pensez à nettoyer régulièrement votre liste de contacts. Si quelqu’un n’a pas ouvert vos messages depuis plus d’un an, c’est qu’il n’est pas intéressé par ce que vous proposez. Envoyez-lui un dernier mail de rappel… puis effacez-le de votre liste, sans état d’âme. Ce n’est pas un client pour vous et vous serez plus satisfait des réactions à vos mailings.

Découvrez aussi 10 conseils pour réussir vos emailing en infographie.

 

Pour aller plus loin

Profitez des ressources du Salon SME Online, le Salon virtuel permanent pour les entrepreneurs, accessible 24h/24, 7j/7. Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, faites le plein de solutions et conseils pour booster le développement de votre entreprise.

Et RDV le 20 juin pour la prochaine session live !

 

A propos de l’auteur
Camille Blaise est un des fondateurs de Neocamino, la solution de communication pour les créateurs, les indépendants et les dirigeants qui veulent trouver des clients par internet. Vous aussi, trouvez des clients avec Neocamino !

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2019 :

  • Le Salon SME à Paris, les 30 septembre et 1er octobre.
  • Le Salon SME Online permanent 24h/24, 7j/7.
  • Le Salon SME Online – Session live le 20 juin.

> Créez votre compte gratuitement

Rejoignez la communauté du Salon SME