[Bonnes feuilles] – Exceller en personal branding : l’e-réputation

Le personal branding consiste à appliquer les stratégies efficaces du marketing traditionnel à l’individu. Réussir dans cette démarche implique de gérer votre trajectoire professionnelle de manière similaire à la gestion d’une marque d’entreprise. Découvrez les outils pour gérer votre e-réputation dans cet extrait du livre : La boîte à outils du freelance.

 

 

 

Votre e-réputation, aussi appelée « réputation numérique » est la connaissance de vous qu’ont les autres au travers du web. Elle traduit en quelque sorte votre notoriété et l’image que vous projetez aux autres, et ce que ce soit de manière maîtrisée ou pas. Cette image est générée par votre empreinte numérique : ce que vous laissez transparaître de vous à travers Internet et les médias sociaux. L’e-réputation est donc une sorte d’évaluation sociale faite par les internautes ou vos propres prospects ; ils vont émettre un jugement positif ou négatif sur vous au travers de ce qu’ils perçoivent, parfois sans même vous connaître personnellement, et valider ainsi s’ils vous pensent digne de confiance ou pas.

 

 

Pourquoi gérer son e-réputation ?

L’objectif

À partir du moment où nous sommes dans un monde où le premier réflexe de tous est de « googliser » la personne que l’on va ou l’on vient de rencontrer pour se faire une opinion sur elle, il est essentiel au freelance d’apprendre à contrôler son image et gérer sa e-réputation. On peut imaginer également assez aisément une bonne corrélation pour le freelance entre une e-réputation très favorable et un développement positif de son chiffre d’affaires.

 

Le contexte

À partir du moment où l’on devient freelance, sa propre personne devient sa marque. Gérer sa marque personnelle et son e-réputation devient alors une priorité de tous les jours.

 

Comment gérer son e-réputation ?

Les étapes

  1. Procédez à un état des lieux pour avoir une vision à jour de ce qui se dit sur vous : programmez une alerte Google quotidienne via Google alerts (www. google.com/alerts) sur votre nom (et/ou le nom de votre marque si vous en créez une) pour faire une veille quotidienne de ce qui se dit sur vous en temps presque réel et pouvoir réagir vite si besoin.
  2. Inscrivez-vous sur un outil gratuit d’analyse de l’e-réputation pour tester la vôtre. Il en existe plusieurs en ligne. Le site Youseemii par exemple vous permet de mesurer votre présence sur le net et de découvrir ce qu’ils appellent votre « indice de visibilité ».
  3. Regardez le quantitatif : votre visibilité mais surtout le qualitatif : les termes et expressions positifs ou négatifs qui accompagnent votre marque personnelle. Le premier donne une idée de votre notoriété, le second traite plutôt de votre image.
  4. À l’issue de cette phase de veille, analysez l’image que vous souhaitez avoir au regard de celle que vous projetez. Si ces deux images fusionnent, c’est parfait.
  5. Si vous constatez un écart entre image voulue et image projetée, mettez en place un plan d’actions de communication pour faire évoluer cette image et la faire tendre vers vos souhaits.
  6. En cas de bad buzz (ça arrive même aux indépendants !) ou de conversations nuisibles à votre image, réagissez vite : répondez, expliquez, informez… ne laissez pas du contenu négatif sans réponse rapide et adaptée de votre part.

 

Méthodologie et conseils

Pour animer sa présence sur le net et gérer sa e-réputation, il faut mettre en place une e-stratégie et un plan d’actions de communication opérationnel. Cela passe tout d’abord par l’identification de l’image que nous souhaitons déployer et de la visibilité à avoir : quel positionnement ? Quels messages ? Quelle fréquence ? Quels supports ? À destination de qui ? Même si l’on ne maîtrise pas les avis ou commentaires que peuvent poster nos clients ou concurrents sur nous, cette réputation numérique n’est pas uniquement subie. Elle se maîtrise et se construit aussi volontairement et de manière active avec la présence que l’on décide d’avoir pour occuper le terrain de jeu que représentent le web et les réseaux sociaux.

 

Avant de vous lancer

  • Travaillez les contenus pour avoir de la richesse en termes de publications et de présence en ligne.

 

 

Cet article est extrait du livre : La boîte à outils du freelance.

 

 

A propos de l’auteur :

Stéphanie Moran est diplômée Sup de Co (Kedge Business School) puis formée en Master 2 Communication au Celsa. Elle démarre sa carrière au sein de grands groupes, avant de se lancer dès 2005 dans l’aventure du freelancing. Consultante et coach en marketing et communication, partenaire formation de la Cegos, elle conseille aussi bien les managers en entreprise que les freelances.

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Participez au Salon SME, l’événement pour les indépendants, créateurs et dirigeants de TPE, les 23 et 24 septembre prochains :

  • Venez ouvrir votre avenir d’entrepreneur
  • Venez accélérer votre projet et votre développement
  • Venez rencontrer des experts de l’entrepreneuriat

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

Je m’abonne à la newsletter mensuelle

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, freelance, slasheur ou consultant indépendant… Le Salon SME est l’événement incontournable pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

On vous donne rendez-vous pour la 24ème édition du Salon SME au Palais des Congrès à Paris, les 25 et 26 septembre 2023. Inscrivez-vous dès maintenant.

Rejoignez la communauté du Salon SME