Création d’entreprise : les jeunes diplômés ne sont pas enthousiastes…

C’est le moins qu’on puisse dire !

Un sondage mené récemment par le groupe de portage Didaxis (Enquête réalisée auprès de 984 étudiants âgés de 18 à 29 ans et interrogés par téléphone du 1er au 30 juillet 2012) montre en effet que l’entrepreneuriat ne fait pas recette auprès des jeunes diplômés.

Les craintes sont bien réelles, puisque si 48 % des sondés envisagent de créer leur entreprise, seulement 1 % d’entre eux mènent leur projet à bien.

80% des jeunes diplômés interrogés estiment que le contexte économique n’est vraiment pas favorable à la création d’entreprise. La moitié d’entre eux considère que la politique fiscale française est un frein pour créer une entreprise : ils sont d’ailleurs presque 8 sur 10 à être prêts à s’installer à l’étranger. Enfin, globalement, 76 % des jeunes diplômes jugent que les mesures incitatives à la création d’entreprise ne sont pas assez nombreuses.

Manque de visibilité, contexte économique fluctuant et morose, environnement fiscal peu favorable : tels sont donc les obstacles à la création d’entreprise chez les jeunes diplômés qui sont donc extrêmement frileux et n’osent pas de lancer pour se mettre à leur compte.

Ces chiffres sont assez inquiétants, et montrent à quel point les perspectives sont peu encourageantes pour la création d’entreprise…

Faites-vous partie de ces jeunes diplômés qui ont franchi le cap ? Hésitez-vous encore à vous lancer ? Si oui, pourquoi ? Faites-nous part de votre expérience et de votre impression !

Et pourquoi ne pas profiter de l’expertise de nos intervenants présents au prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) ? Pour ce faire, réservez votre badge d’accès gratuit dès maintenant !


Commentaires

  1. Magali MARTIN

    J’ai crée mon entreprise au sortir de mes études en 2009, j’ai étè diplomée cette année-là d’un Master 2 Management et Gestion des Entreprises dans un IUP. J’ai déménagée pour des raisons personnelles dans un environnement rural où mes perspectives d’emploi en tant que cadre supérieure et mes ambitions ont étè largement déçues. J’ai donc crée ma société et repris un commerce de proximité multi-services. Je suis installée ici depuis 1 an et demie en micro-entreprise et je confirme la politique fiscale mise en place par le gouvernement est anti-micro-entreprise.Mmalgré tout les obstacles que je rencontre je m’accroche car premièrement je n’ai pas le choix économiquement il n’y a aucune autre perspectives là où je me trouve, secondement j’aime être ma propre patronne et l’indépendance que cela m’apporte. Troisièmement, je n’aime pas entreprendre quelquechose à moitié et je compte bien prospérer pour ensuite voir plus grand ou bien pour avoir une expérience réussie à intégrer dans mon curriculum vitae.

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, freelance ou consultant indépendant… Le Salon SME est l’événement incontournable pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

L’édition 2022 s’est déroulée les 19 et 20 septembre au Palais des Congrès à Paris. On vous donne rendez-vous le 2 février sur internet pour une journée live. Inscrivez-vous dès maintenant.

Rejoignez la communauté du Salon SME