Déterminer la fiabilité d’un projet : 8 points-clés à avoir en tête

Le projet est-il fiable ? De nombreux acteurs sont concernés par cette question. En tout premier lieu, le porteur du projet, ses éventuels associés et ses collaborateurs. Mais sont également concernés, les accompagnateurs, les financeurs, en particulier les business angels et les banquiers, les fournisseurs et bien entendu les premiers clients. Rendre son projet crédible est donc le premier travail du futur chef d’entreprise. Pour cela, voici les 8 points-clés à avoir en tête.

 

1- Être en capacité d’évoluer

La caractéristique d’un projet de création d’entreprise est son évolution en fonction des résultats des études préparatoire au projet.
L’interaction avec les futurs partenaires, associés éventuels, fournisseurs, conseils, etc… apporte son lot d’évolutions versus l’ambition initiale. Ces différents échanges sont révélateurs de l’aptitude du porteur de projet.
L’expérience montre qu’il est normal que la grande majorité des projets mutent fortement en phase de création.

2- Distinguer l’ambition de l’utopie

Chacun porte en lui ses qualités parfois insoupçonnées et ses limites bien réelles. Le futur chef d’entreprise a une obligation : apprendre à se connaître, ne pas se mentir sur ses possibilités aussi bien personnelles que financières, ses contraintes familiales ou sa santé physique ou psychologique. Cette démarche nécessite du temps, une grande rigueur et une honnêteté sans concession vis-à-vis de soi-même.

3- Savoir trouver la bonne information

Entreprendre, c’est explorer un nouvel univers, appréhender un monde nouveau dans lequel on va devoir évoluer. Cette réalité est incontestable lorsque le porteur de projet change d’univers professionnel. Cependant même sans changer d’univers le futur chef d’entreprise devra trouver la posture adéquate au management de son propre projet. C’est l’apprentissage plus ou moins rapide de tout nouveau dirigeant de sa propre affaire.

4- Décider dans un univers incertain

Une des plus importantes compétences du chef d’entreprise est de prendre quotidiennement des décisions :
Les décisions de réaction : que faire après un impayé, comment répondre à un client mécontent…
Les décisions de projets : faut-il investir maintenant, choisir entre deux futurs collaborateurs…
Il serait bien confortable d’être en possession de tous les éléments d’information pour prendre les décisions qui s’imposent. Mais la réalité du business est qu’il faut trancher avec les informations dont on dispose. On ne pardonnera pas au chef d’entreprise de ne pas décider.

5- Créer et développer son réseau

C’est une litote de dire qu’un chef d’entreprise doit savoir s’entourer. Chacun pense aux conseils et aux financiers : experts comptables, avocats, banquiers. Mais les relations établies à travers des rencontres professionnelles, des salons ou au hasard d’échanges impromptus sont des éléments intrinsèques à la réussite d’une entreprise. Savoir s’entourer, c’est certes choisir ses associés ou ses collaborateurs mais c’est aussi fédérer autour de son projet un réseau de partenaires qui vont contribuer à faire grandir le projet et à éviter les nombreux écueils qui ne manqueront pas de se présenter.

Voici donc présentées les 5 indicateurs clefs qui permettent d’évaluer la fiabilité d’un projet. Cette approche, bien que différente peut se comparer aux 5 principes de l’effectuation développée brillamment par Philippe Silberzahn : Démarrer avec ce que l’on a, raisonner en perte acceptable, obtenir des engagements, tirer parti des surprises et inventer son avenir.
Pour mettre à jour les qualités du porteur de projet, il est possible de lui proposer l’utilisation des outils comme le design thinking, le Lean startup ou la méthode agile. Ces trois méthodes peuvent permettre d’appréhender respectivement, la capacité d’écoute, celle de l’évolution et celle du développement rapide et opportuniste.

Vous le constatez, nous voulons déterminer la fiabilité d’un projet et nous n’avons évoqué que le porteur du projet. Il ne s’agit pas d’une erreur ou d’un contresens.

 

 

LE PORTEUR DE PROJET EST LE PREMIER ATOUT DE LA RÉUSSITE D’UNE ENTREPRISE.

Si le porteur de projet semble avoir les qualités nécessaires pour le mener à bien, il existe au moins 3 impératifs à valider dans le cadre du business plan.

6- Le réalisme du financement

Bien qu’aujourd’hui il existe de nombreuses possibilités de financement, le réalisme est une exigence pragmatique. A titre d’exemple, les investissements se financent avec des prêts à long terme et avec mille euros d’apport, il est délicat de financer 300K€ de fonds propres !

7- L’étude de marché et la conquête des premiers clients

Il ne faut pas perdre de vue que les meilleures études de marché peuvent déboucher sur la signature des premières ventes. L’étude doit permettre de répondre à trois questions : combien de prospects sont concernés par mon offre ? Où sont-ils ? Comment les atteindre ? Combien sont-ils prêts à payer pour mon produit ?

8- Les prévisions de trésorerie sur un temps suffisamment long

Tout chef d’entreprise est attentif à la situation de sa trésorerie, le « sang de l’entreprise ». Dans un prévisionnel une trésorerie réaliste est un marqueur de la qualité d’un projet. Cette trésorerie tiendra compte des délais réels de paiement, de ceux de la mise en place effective des financements etc….

Ainsi, valider ces 5 indicateurs et ces 3 impératifs permet de déterminer la faisabilité d’un projet. Cette approche est totalement transparente, elle permet aux accompagnants, financiers ou partenaires de mieux appréhender le futur de tel ou tel projet. Mais surtout, elle permet aux futurs créateurs d’entreprise de comprendre comment ils seront évalués par leurs différents interlocuteurs.


Pour aller plus loin, rendez-vous au Salon SME !

Vous conseillez ou accompagnez des entrepreneurs au quotidien ? Vous souhaitez progresser dans votre activité et proposer les solutions les plus récentes…
Venez participer au Salon SME !
> Votre invitation gratuite

Et découvrez la page LinkedIn dédiée aux professionnels de l’accompagnement des créateurs et dirigeants d’entreprise qui vient d’éclore !
Sa mission : aider les pros de l’accompagnement à s’informer, à progresser et à anticiper.

Si vous souhaitez partager des informations n’hésitez pas à nous contacter via LinkedIn ou en commentaire sous ce post.

 

A propos de l’auteur

 

Spécialiste du Conseil et de la Formation des Entrepreneurs depuis 2010, CréActifs a accompagné plus de 5 000 entrepreneurs à ce jour.
De 2h30 à 5 mois en fonction des besoins des futurs créateurs et chefs d’entreprise, CréActifs intervient depuis la première envie d’entreprendre jusqu’aux premiers millions d’euros de chiffres d’affaires.

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online permanent 24h/24, 7j/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME