Jouez en ligne et testez vos capacités d’auto-entrepreneur


cyberauto-entreprise.pngDans la peau d’Emma ou Samy, vous pilotez virtuellement la création de votre activité indépendante, qu’elle soit complémentaire ou principale. D’ailleurs, c’est bien l’objet du jeu « Ma cyber auto-entreprise » lancé courant mars par le Ministère de l’économie et l’Agence pour la création d’entreprise : faire les bons choix,évaluer vos connaissances et votre bon sens en matière de conduite d’entreprise.

De niveau en niveau, vous découvrez les bons réflexes de pilotage et de gestion d’une activité indépendante, faites appel à des accompagnateurs, créez votre tableau de bord pour suivre votre budget, etc.

Un jeu en ligne à tester sans modération si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale !
Seule limite, à ce jour le jeu n’est disponible que dans sa version beta. Une fois en ligne, les modules 2, 3 et 4 et vous permettront d’enregistrer vos résultats et de vous comparer aux autres joueurs.

 

cyber-auto-entreprise-2.png

Mauvaise surprise pour de nombreux auto-entrepreneurs : le CA plafond varie selon la date de déclaration d’activité


picto-ae.gifBeaucoup d’auto-entrepreneurs s’étant déclarés courant 2009 ont été surpris d’apprendre par l’Urssaf qu’ils avaient dépassé le plafond de chiffre d’affaires ! Un courrier envoyé courant mars par leur Urssaf les invitant à basculer dans un régime plus classique.
Que s’est-il passé ? Tout simplement  le plafond de chiffre d’affaires de chaque auto-entrepreneur est calculé par l’Urssaf au prorata des mois d’activité. Une règle dont il a été peu question dans toute la publicité faite pour le régime.

Exemple, un auto-entrepreneur s’inscrit en tant que conseil aux entreprises (plafond de 32 100 €) le 1er mars 2010 : il ne  luireste donc que 306 jours pour exercer son activité en 2010. L’Urssaf recalcule le plafond de CA comme suit :

(32100 x 306) /365 = 26 911 €

À ce jour, il n’y pas de recours envisagé. Mais les auto-entrepreneurs ayant été contraint de changer de régime sont en train de se regrouper. Avant de vous lancer, faites le point sur le calcul du chiffre d’affaires plafond !

Nouveau business : comment obtenir des recommandations de vos propres clients ?


recommandation.pngVéritable Graal de tout entrepreneur, le bouche-à-oreille est un levier difficile à initier. Savez-vous poser les bonnes questions ? Trouver les mots justes pour que vos clients vous recommandent auprès de leurs relations ?
Dans la dernière lettre de Place des réseaux, un dossier complet vous guide dans cette étape délicate. Au hasard, un exemple d’habitude à bannir, les questions fermées du type : « Connaîtriez-vous des clients potentiels pour mes produits ? »…
Votre interlocuteur pourrait d’emblée vous répondre non ! Découvrez les phrases starters de réseauteurs avertis pour que vos clients parlent de vous !

À ne pas rater également ce mois-ci :
graphologie.png

> Que révèle votre écriture ?

19 écritures décryptées pour découvrir les indicateurs graphologiques qui trahissent votre personnalité… ou celle des autres !

> Réseaux sociaux virtuels : comment traiter les demandes de contact de parfaits inconnus ?

> 16 applications iPhone pro pour gagner du temps

Revue de web : bluffer pour réussir sa première vente !


On ne le présente plus sur ce blog, Guilhem Bertholet, accompagnateur de créateurs d’entreprises tient un blog truffé de bons conseils et de bonnes idées pour développer son activité. Je ne saurais vous conseiller de lire au plus vite ses recommandations pour réussir sa première vente ou décrocher une première mission : bluffer, mentir… vous y croyez-vous ?
Un point de vue qui vaut le détour !

Lire la suite

Intermittent du spectacle et auto-entrepreneur, possible mais sous conditions


picto-ae.gifAu lancement du régime de l’auto-entrepreneur, la question du cumul auto-entrepreneur et intermittent du spectacle a fait couler beaucoup d’encre.
Une circulaire du Ministère de la culture du 28 janvier 2010 précise enfin les règles de cumul entre les statuts.

Deux cas de figure à retenir :
> CAS 1 : Vous êtes déjà intermittent et vous souhaitez créer une activité complémentaire en auto-entrepreneur
Vous êtes autorisé à créer une activité en auto-entrepreneur, à condition qu’elle n’ait pas de rapport avec l’activité que vous exercez habituellement en tant qu’intermittent.

> CAS 2 : Vous souhaitez vous créer en auto-entrepreneur une activité du spectacle
Vous pouvez devenir auto-entrepreneur, à condition de respecter la réglementation des métiers du spectacle. Par exemple, détenir une licence d’entrepreneur de spectacle.

Pour faire le point sur votre situation personnelle, je vous conseille la lecture de la circulaire du Ministère de la Culture (à télécharger gratuitement sur Planète auto-entrepreneur).

Auto-entrepreneurs artisans, attention, nouvelles règles


artisan-auto-entrepreneur.jpgÀ compter du 1er avril 2010, tous les créateurs d’activité artisanale en auto-entrepreneur devront s’immatriculer au Répertoire des métiers. Une obligation qui n’est pas sans conséquence : quelles sont les implications d’une immatriculation ? Faut-il envisager des coûts supplémentaires ? Découvrez sur Planète auto-entrepreneur, un point complet sur la réforme imposée aux auto-entrepreneurs artisans.

tel-auto-entrepreneur.jpg

À ne pas manquer également : un mémo pratique pour trouver des réponses à vos questions d’auto-entrepreneurs. Administrations, experts… qui contacter et comment ?

Vous avez raté les dernières actualités du régime de l’auto-entrepreneur ? Consultez la totalité de la dernière lettre de Planète auto-entrepreneur. >>

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online, 24H/24 7J/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME