[Bonnes feuilles] Entreprendre et changer de monde

Une nouvelle ère de liberté s’ouvre à vous, vous permettant de façonner votre propre destin professionnel. Découvrez comment créer votre entreprise peut transformer votre quotidien. Découvrez dans cet article extrait du livre Auto-entrepreneurs, lancez-vous, comment mettre en lumière vos atouts, combler vos lacunes, et en explorer de nouvelles opportunités sur des plateformes innovantes.

 

 

Cette liberté qui changera votre quotidien

Une liberté nouvelle se présente à vous, la liberté de créer votre activité selon votre façon de voir les choses, la liberté d’exercer un métier à votre manière.

Vos motivations sont là, vous savez ce qui vous décide à vous lancer. Vous allez découvrir que la création de votre entreprise va vous apporter cette grande liberté d’action et à la fois que cela va changer votre quotidien.

En créant votre entreprise, vous passerez d’une certaine situation personnelle à une autre, qui verra se profiler certains changements. Que vous exerciez votre activité indépendante à temps complet ou en cumul de plusieurs situations comme étudiants ou salariés ou retraités ET en auto-entrepreneur, vous accéderez à un espace de liberté à organiser, un changement de vie à anticiper.

 

Tenir compte de vos contraintes personnelles

Il est important de prendre le temps de faire un bilan de vos contraintes personnelles et de savoir en tenir compte, notamment sur les aspects suivants :

  • Le temps : surtout s’il s’agit de votre activité principale,  prévoyez d’être en mesure de vous consacrer pleinement à lancer et faire vivre votre projet, à dégager suffisamment de temps compte tenu de votre situation actuelle.
  • L’entourage : il est préférable de vous assurer que votre entourage familial et amical adhère à votre projet, ou tout au moins vous soutient dans la démarche. Il faudra que vos proches soient prêts à certains sacrifices pendant la phase de démarrage de votre entreprise, car vous aurez moins de temps libre…Écoutez leurs craintes, sachez les rassurer, l’essentiel étant de savoir vous faire confiance.
  • Les ressources : vos capacités personnelles sont à prendre en compte, assurez-vous de pouvoir faire face aux besoins de votre vie de famille en attendant la montée en puissance de l’entreprise. N’hésitez pas à mettre à plat toutes vos dépenses et peut-être à « faire certaines coupes », ce qui vous permettra de supprimer provisoirement certains coûts qui ne s’avèrent pas si indispensables dans votre période de création  d’entreprise.
  • L’apport financier personnel : veillez à disposer du minimum nécessaire pour vivre et lancer votre activité, en fonction de ce que vous comptez faire et des premiers besoins indispensables pour démarrer. Trouver des financements complémentaires de plusieurs proches, déjà en premier lieu par des contributions même minimes, peut constituer un pot commun de départ très motivant en les inscrivant dans votre équipage de départ.
  • La santé : il est essentiel d’en tenir compte, car vous vivrez sans doute des périodes intenses de réflexion et de travail. Outre une montée d’adrénaline dans l’aventure qui s’engage, cela peut aussi s’avérer source de stress pour certaines personnes. Créez un environnement qui vous soit le plus favorable possible.

 

Mettre toutes les chances de votre côté

Autant il est important d’être conscient de vos atouts et de les valoriser, autant il ne peut que vous être conseillé d’avoir suffisamment de lucidité pour identifier vos lacunes.

  • Votre personnalité : regardez de plus près les traits les plus marquants qui seront, ou non, adaptés aux qualités souhaitées afin de vous sentir en zone de confort pour mener à bien votre projet.
  • Votre potentiel : faites le point sur votre capacité personnelle d’action, de résistance physique, de solidité psychologique, de débrouillardise, de capacité à rebondir…
  • Vos connaissances, vos compétences : qu’elles soient techniques, commerciales, administratives, évaluez bien toutes celles qui seront en adéquation avec votre projet de création d’entreprise.
  • Votre expérience, votre vécu : issues de vos activités professionnelles antérieures, mais également de vos actions bénévoles, elles sont des avantages intéressants à mettre en relation avec le projet.

Lorsque l’on crée une entreprise, l’expérience acquise peut constituer le point de départ, et peut être complétée par une formation adéquate afin d’acquérir des connaissances ou consolider ses pratiques.

Comblez vos lacunes ! Si mettre en place un programme de formation longue n’est pas adapté à votre situation, vous trouverez votre bonheur avec des sessions de formation e-learning (à ne pas confondre avec un simple tutoriel trouvé par hasard sur le Web). Allez faire un tour du côté des formations en ligne accessibles, ludiques et adaptées pour les auto-entrepreneurs, comme par exemple www.formation-auto-entrepreneur.fr où un module vous est offert pour faire le point sur vos connaissances et savoir utiliser ce type d’outil de formation en ligne.

Se professionnaliser permet de mettre toutes les chances de son côté. N’hésitez pas à entrer en contact avec les acteurs économiques de votre territoire et à intégrer le tissu relationnel lié à votre activité.

 

Pour commencer et apprendre à vous vendre, pourquoi ne pas se référencer sur certaines plateformes collaboratives ou places de marché en ligne ?

Ce n’est pas si facile de se mettre en avant. Certaines personnes le font moins facilement que d’autres, et ont donc moins d’aisance à trouver rapidement leurs premiers clients. D’où l’intérêt de regarder dans votre secteur d’activité quelles sont les solutions proposées par les plateformes collaboratives, places de marché ou autres portails. Ces outils en ligne, développés par des sociétés commerciales, mettent en relation les travailleurs indépendants dans leur domaine de compétences avec des clients demandeurs de leurs services ou produits.

Comparez leurs services et fonctionnalités. Soyez attentifs au type de vitrine proposée pour mettre en ligne vos produits et services. Regardez de près leur force de frappe en termes de  communication dont vous pourrez bénéficier (via leurs campagnes de pub, articles de presse, événements, etc.). Informez-vous bien sur la manière dont se déroule la fixation des prix que vous afficherez sur leurs pages Web. Un pourcentage de frais de gestion est souvent retenu sur le chiffre  d’affaires que vous générez par leur intermédiaire, lisez toujours leurs conditions générales avant de cliquer sur « j’ai lu et j’accepte » afin de savoir dans quelles conditions vous  utiliserez leurs services.

Une aide pour le démarrage ou pour une récurrence de  clientèle. Ce type de plateformes ou portails peuvent vous aider à mettre le pied à l’étrier, puis répondre à un flux régulier de clients. Le tout est, évidemment, de maintenir en parallèle votre démarchage direct de clientèle ciblée par divers autres canaux (votre prospection directe, la prescription de vos services par d’autres professionnels, les recommandations de vos clients directs, vos campagnes de pub, etc.).

Il y a plateformes et plateformes. Le recours aux services d’une plateforme doit permettre à votre auto-entreprise de vendre vos produits et vos services. À vous de mener l’enquête pour reconnaître celles qui peuvent vous apporter des clients, et donc du chiffre d’affaires, tout en préservant votre indépendance et votre rentabilité.

« Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » est une expression bien connue qui illustre parfaitement ce cas de figure : ne pas faire dépendre son activité d’un seul canal de vente. Si vous faites le choix d’être indépendant, veillez aussi à faire le choix de la « non-dépendance ».

Et si vous ne trouvez pas la plateforme idéale pour  référencer et mettre en lumière les travailleurs indépendants dans votre secteur d’activité et selon vos valeurs… alors, créez-la.

 

 

 

A propos de l’auteur

Monique Sentey est déléguée générale de l’association nationale UAE (Union des Auto-Entrepreneurs) et Présidente de la SASU Evolussance, qui accompagne les structures dans leur développement. Elle enseigne à l’IUT de l’Université Bordeaux Montaigne, dans la filière Communication des organisations, où elle a créé le module « Création d’entreprise » en 2014.

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

Je m’abonne à la newsletter mensuelle

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, freelance, slasheur ou consultant indépendant… Le Salon SME est l’événement incontournable pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

On vous donne rendez-vous pour la 24ème édition du Salon SME au Palais des Congrès à Paris, les 25 et 26 septembre 2023. Inscrivez-vous dès maintenant.

Rejoignez la communauté du Salon SME

twitter