Freelances, 4 conseils pour réussir votre rentrée et rebondir malgré la crise !

La crise du Covid-19 est encore là et nous devons redémarrer avec elle ; pire, nous devons apprendre à vivre avec le virus ! Nous fantasmions une trêve, une envolée féerique, un arrêt sur image à l’instar de nos vacances … il n’en est rien, la crise sanitaire nous accompagne encore en cette rentrée et nous poursuivra probablement plusieurs mois encore.

Une fois ce constat établi, comment réagir ? Comment relancer son activité, déjà mise à mal avec le confinement, et survivre, ou mieux, croitre dans un environnement à haute incertitude ?

 

Voici 4 conseils pratiques à mettre en place dès septembre pour redémarrer du bon pied !

 

Conseil 1 : Prendre pleine conscience que de toute menace naît une opportunité

Une crise est un « danger » qui nous agresse et nous fait perdre nos repères. Il est ainsi essentiel, à la sortie d’une crise, de mettre en place un conditionnement psychologique afin de :

  •  Vaincre ses peurs et éviter tout découragement ou phénomène de repli sur soi ;
  • Développer sa faculté de résilience et sa capacité à gérer l’incertitude pour créer de la valeur

C’est un état d’esprit positif qui sera le premier levier pour rebondir.

 

Conseil 2 : Analyser la situation objectivement

Associé à cet état d’esprit engagé vers la réussite, la seconde action est l’établissement d’un diagnostic de sa situation professionnelle à l’instant T avec prise en compte des menaces associées à la crise.

Ce diagnostic peut s’établir en se servant de la matrice SWOT et en structurant son analyse en une page synthétique et lisible.

  • Le freelance analyse ici tout ce qui correspond aux opportunités et menaces ; il s’agit des facteurs externes : ce sont les éléments sur lesquels il ne peut pas intervenir a priori. Par exemple une crise sanitaire, un krach boursier… On va analyser ici prioritairement : la concurrence, le marché, les tendances, les innovations, les influences politiques, économiques, technologiques, réglementaires et sociétales qui peuvent impacter directement ou indirectement son activité.
  • Le freelance analyse ensuite tout ce qui correspond à ses propres forces et faiblesses : on est ici centré sur soi et on analyse son expertise, ses succès, ses réalisations, son image, ses lacunes, etc. Ces forces et ces faiblesses s’apprécient au regard de l’analyse externe précédente, l’idée étant d’être le plus réaliste et factuel possible.

 

Conseil 3 : Définir un plan d’action opérationnel

La troisième étape à l’issue de l’analyse est l’établissement d’un diagnostic sous forme de plan d’action en se posant les questions suivantes :

  • Comment se prémunir des menaces ? Quels sont les nouveaux risques identifiés ou potentiels liés à cette crise ?
  • Comment capter de nouvelles opportunités ? La crise a-t-elle fait bouger les lignes, évoluer les pratiques ? De nouveaux marchés ou niches sont-ils en train d’émerger, ponctuellement ou de manière durable ? Les attentes clients seront- elles différentes désormais ?
  • Est-ce que mes forces peuvent me permettre de capter une opportunité ou de contrer une menace ? Quels sont les avantages concurrentiels à consolider ?
  • Comment limiter mes faiblesses ? Faut-il repenser mes prestations ? Mes tarifs sont-ils toujours d’actualité ? Faut-il faire évoluer mes canaux de distribution (ex : digital vs physique) ?

En résumé, dresser le plan d’action opérationnel à mettre en place dans les 6 prochains mois pour maintenir sa place sur le marché et si possible aller plus loin en transformant ces défis en nouvelles opportunités.

 

Conseil 4 : Rester au top grâce à la formation continue

Se former tout au long de sa vie professionnelle est une nécessité. Le contexte actuel emphatise encore l’importance de rester au top de son expertise et de continuer à en développer de nouvelles ou connexes pour résister et ne pas être dépassé. L’excellente nouvelle est que la formation n’est pas dédiée exclusivement aux salariés et que tout freelance dispose annuellement d’un budget de 1400 € pour continuer à apprendre et à développer ses compétences. Programmons en tache de fond ou profitons d’une éventuelle baisse d’activité pour utiliser les droits à la formation cotisés. Ces droits ne sont pas cumulables et il est stratégique d’utiliser son capital avant le 31 décembre 2020.

Pour choisir une formation réellement utile, commencez par analyser vos besoins et essayez de détecter vos éventuelles lacunes. Identifiez ensuite les formations potentiellement pertinentes et vérifiez que la formation que vous envisagez de suivre est bien référencée et prise en charge par votre FAF (fond d’assurance formation). Privilégiez des formations espacées dans le temps qui n’impliqueront pas d’arrêt d’activité ou bien optez pour une formation en e-learning, plus souple.

 

 

Pour aller plus loin, rendez-vous au Salon SME

Venez rencontrer ceux qui vont vous aider à créer, développer votre entreprise au Salon SME, le salon des rencontres décisives.
Rendez-vous les 12 et 13 octobre 2020 au Palais des Congrès de Paris.

> Votre invitation gratuite

Et d’ici là, profitez des ressources du Salon SME Online, le Salon virtuel permanent pour les entrepreneurs, accessible 24h/24, 7j/7. Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, faites le plein de solutions et conseils pour booster la création de votre entreprise.

 

 

A propos de l’auteur

Stéphanie Moran est diplômée Sup de Co (Kedge Business School) puis formée en Master 2 Communication au Celsa. Elle démarre sa carrière au sein de grands groupes, avant de se lancer dès 2005 dans l’aventure du freelancing. Consultante et coach en marketing et communication, partenaire formation de la Cegos, fondatrice de l’agence Galry, elle conseille aussi bien les managers en entreprise que les freelances. Son dernier livre « La boîte à outils du Freelance » vient de paraître aux éditions Dunod.

Contacter l’auteure : solutionfreelance@orange.fr

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online, 24H/24 7J/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME