La micro-franchise : une micro-entreprise accompagnée

Saviez-vous que micro-entreprise et franchise sont parfaitement compatibles pour créer sa boîte et prendre son indépendance tout en étant accompagné et en bénéficiant d’un concept éprouvé ? Cela s’appelle la micro-franchise, et cela permet de se lancer en franchise à moindre frais. Explications.

 

 

 

Franchise : rappel des principes

Avant d’aborder le fonctionnement, les avantages et les inconvénients de la micro-franchise, il convient de revenir sur les caractéristiques de la franchise, ce mode de commerce organisé qui représentait près de 80.000 points de vente en 2019, selon la Fédération Française de la Franchise (FFF).

Par la signature d’un contrat de franchise, le franchiseur (la marque, l’enseigne) et le franchisé (l’entrepreneur indépendant qui intègre le réseau) s’engagent respectivement sur plusieurs points :

  • Le franchiseur cède au franchisé la licence de sa marque, c’est-à-dire qu’il l’autorise à utiliser sa marque commerciale, considérée comme un « signe de ralliement de la clientèle » ;
  • Le franchiseur s’engage à transmettre au franchisé un savoir-faire, défini par le Code de déontologie européen de la franchise comme « un ensemble secret, substantiel et identifié d’information pratiques non brevetées, résultant de l’expérience du fournisseur et testées par celui-ci » ;
  • Le franchiseur s’engage à assurer un accompagnement du franchisé dans la mise en œuvre de ce savoir-faire.

De son côté, le franchisé s’engage :

  • A respecter la charte d’utilisation de la marque commerciale ;
  • A respecter le savoir-faire et les consignes transmises par le franchiseur ;
  • A verser au franchiseur des droits d’entrée dans le réseau ainsi que, le cas échéant, des redevances et/ou royalties.

Ce dernier point notamment est d’une importance capitale. En effet, plus la marque du franchiseur est développée et connue nationalement, plus son savoir-faire est spécifique, complexe et déterminant quant aux résultats économiques du franchisé, plus l’accompagnement est important et plus ces droits d’entrées ainsi que ces redevances peuvent être élevés.

Ainsi, il est fréquent que le coût d’intégration d’une enseigne de franchise, hors investissements pour l’aménagement du local et l’achat du matériel, représente plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines, de milliers d’euros : des sommes inaccessibles pour des créateurs de TPE.

 

La micro-franchise : plus petite, plus souple, moins chère

C’est justement pour rendre leur marque plus accessible que de nombreuses enseignes ont mis en place des systèmes de micro-franchise.

Généralement micro-entrepreneur, le micro-franchisé loue la licence de marque du franchiseur sur un segment spécifique de son marché (voir plus loin, sur les secteurs d’activité accessibles en micro-franchise), parfois avec une zone de chalandise réduite et des outils clé-en-main pour démarrer son activité.

Le statut juridique de la micro-entreprise à lui seul constitue déjà un avantage de taille : il garantit une création et une gestion simplifiées de l’entreprise, avec des démarches réduites et 100% réalisables en ligne.

En outre, les droits d’entrée, réduits au point d’être parfois divisés par 4, sont souvent assortis d’un « pack de démarrage » clé-en-main permettant au micro-franchisé de se lancer quasiment immédiatement, sans autres démarches ou sans autre investissement. Ces droits d’entrée peuvent même être échelonnés, pour rendre le concept encore plus accessible.

Concrètement, en micro-franchise, les droits d’entrée sont généralement inférieurs à 10.000€ voire 5.000€ et l’investissement global pour créer son entreprise ne dépasse jamais 15.000€.

 

Les secteurs d’activité accessibles en micro-franchise

Historiquement, les premières enseignes à avoir développé leur concept en micro-franchise sont les franchises de services à la personne. Classiquement, ces enseignes généralistes permettent à un micro-entrepreneur d’adhérer à la licence de marque pour l’un des segments : garde d’enfants, jardinage, bricolage, ménage/repassage, etc. Les droits d’entrée vont de pair avec des packs d’outils et des packs de supports de communication, parfois même le véhicule floqué.

En toute logique, à la suite des franchises de services à la personne, les franchises de bricolage, certaines franchises de garagistes ainsi que des franchises immobilières (notamment se développant en un réseau de mandataires) ont également développé des contrats de micro-franchise.

Désormais, de très nombreux secteurs d’activité sont accessibles en micro-franchise, du coaching minceur à la vente de maisons en passant par la vente d’alimentation animale et les magasins spécialisés.

Par conséquent, si vous souhaitez créer une très petite entreprise sous le régime micro mais que vous souhaitez tout de même bénéficier d’une marque reconnue et d’un accompagnement par un réseau expérimenté et disposant d’un concept éprouvé, pensez à la micro-franchise pour profiter de tous ces avantages en toute simplicité.

 

 

Pour aller plus loin !

Profitez des ressources du Salon SME Online, le Salon virtuel permanent pour les entrepreneurs, accessible 24h/24, 7j/7. Conférence live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, faites le plein de solutions et conseils pour booster la création de votre entreprise.

 

 

A propos de l’auteur

Article rédigé par notre partenaire Toute la Franchise

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME