La solitude professionnelle de l’entrepreneur individuel

Comme le coureur de fond ou le gardien de but face au penalty, l’entrepreneur individuel est par définition seul : seul au quotidien, seul pour prendre toutes les décisions importantes concernant son activité. Et ce n’est pas rien.

Pourtant, à certains moments, l’entrepreneur individuel est bien obligé de faire des choix, qui peuvent être déterminants pour l’avenir de son entreprise.
Bien évidemment, le principe de base de l’entrepreneuriat individuel est justement qu’on est le « seul maître à bord ».

On connaît les avantages de cette situation, et on en redoute parfois les inconvénients : comment savoir si l’on ne va pas se tromper ? Comment peser le pour et le contre sans aide extérieure ? Comment prendre le recul nécessaire alors que l’on doit continuer à faire tourner la boutique ?

Toutes ces questions se posent à un moment ou à un autre, et pour y répondre, l’entrepreneur individuel est seul.
Pour rompre avec cette solitude, il est toujours possible de demander conseil à son entourage proche, son « premier cercle », celui de la famille ou des amis, qui auront pour certains, un avis à donner, avis qui ne sera pas toujours éclairé et qui pourra parfois être peu objectif, tant l’affectif y pèsera et traduira une inquiétude plus ou moins bienveillante : « et si tu te cherchais un vrai travail, avec des collègues et une une machine à café ? » est la question susceptible de revenir souvent de la part d’un entourage pour le moins dubitatif…

Mieux vaut certainement se tourner vers l’extérieur : il existe à cet égard de multiples réseaux professionnels, dans lesquels s’impliquer, en particulier des associations locales d’entrepreneurs individuels, plus ou moins spécialisées par secteur d’activité par exemple. Ces réseaux professionnels locaux ne sont pas seulement un lieu d’informations et de formation, mais souvent un vrai lieu d’échanges et de retours d’expériences.

Ils permettent de se rassurer, de repartir du bon pied, de se remotiver. En complément de ces indispensables « respirations professionnelles », le « réseautage » peut aussi se faire directement avec les clients, les fournisseurs, des partenaires d’affaires, en se rendant sur des salons professionnels, en suivant des formations, en assistant à des conférences : à condition de prendre du temps pour le faire, et rétrospectivement, on se rendra compte que ce n’est que très rarement du temps perdu.

Et vous, la solitude professionnelle vous pèse-t-elle parfois ? Avez-vous identifié dans quelles situations vous auriez particulièrement besoin de solliciter les avis ou les conseils d’autres personnes ? Pensez-vous que la solitude est inévitable dans le parcours de l’entrepreneur individuel ?
Vous pourrez échanger avec des experts sur l’ensemble de ces questions lors de l’édition 2012 du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises).

N’hésitez pas non plus à nous faire part de toutes votre vécu et de vos impressions sur ce sujet, en nous rejoignant sur Facebook, Viadeo ou Twitter !


Commentaires

  1. Bonjour à tous ! Cet article très intéressant nous parlera certainement à tous ( même s’il y a toujours des exceptions) … ah la solitude de l’entrepreneur ! J’en avais entendu parlé mais en me lançant dans ma propre aventure je ne pensais pas y être confrontée car super entourée ! Et j’ai compris qu’on pouvait être soutenu, entouré avec la meilleure volonté, mais que oui au quotidien, face à de nombreuses décisions à prendre chaque jour, on se sent plus seul que jamais … je me suis donc inscrite dans des réseaux de chefs d’entreprise afin de pouvoir échanger avec des pairs et me sentir comprise mais au final et c’est bien normal, chacun d’entre nous avions besoin de parler de nos propres préoccupations, sans parler de ceux qui ne veulent pas avouer leurs failles et qui au contraire vous dise ô combien c’est facile pour eux … Mais ça m’a donné une nouvelle ouverture d’esprit sur ma manière d’appréhender ma solitude et surtout c’est lors de ces rendez-vous réseau que j’ai fait la connaissance d’une coach… hummm le coaching j’en avais entendu parlé, mais je n’y connaissais pas grand chose. J’ai donc décidé de découvrir ce que c’était et j’ai testé 1 séance avec cette personne pour voir ce que cela pouvait donner… Je suis sortie de cette séance, comme reboostée à bloc, avec des prises de conscience assez bluffantes sur justement ce qui m’empêchait d’avancer depuis les dernières semaines. Pendant cette heure et demi d’entretien, pour la 1ère fois, j’ai pu parlé de moi, de ma situation, des questions que je me posais … J’ai senti une vraie dynamique s’opérer, avec un enchaînement de questions très pertinentes et constructives … bref j’ai décidé de continuer le travail avec cette coach. 10 séances. Et aujourd’hui je ne me sens plus seule, et surtout j’ai l’impression d’avancer et de faire les bons choix pour moi et mon entreprise 🙂

  2. Aurélie (coach d'entrepreneur)

    Je rebondis sur le commentaire de Sandrine… Effectivement la solitude du chef d’entreprise n’est pas évidente à vivre au quotidien. Et si vous le preniez comme une opportunité. Être seul c’est aussi l’opportunité de se dépasser soi-même et de constater l’énorme potentiel que nous avons pour atteindre nos objectifs :)Vous faire accompagner par un coach vous permettra de vous sortir de cette solitude en ayant la chance de pouvoir parler de vos envies, de vos préoccupations,mais surtout de transformer vos objectifs en actions réussies ! Je souhaite à tous les entrepreneurs une belle réussite !

  3. Bonjour,je pense que ces salon peuvent avoir que du poisitif.Nous avons des projets mais avec le temps la société nous décourage.Pas les bonnes personnes,pas le bon moment,pas la bonne administration.Avec le parcour on abandonne.Si on sait ou on veux aller pas de problème,la solitude ne pèse pas ou très peu car c’est l’ambision qui l’emporte.Le besoin de sans sortir avec des personnes qui vous soutiennent de près ou de loin.Surtout si le projet est viable.

  4. Bonjour,
    Aujourd’hui l’entrepreneur est de plus en plus soutenu et compris. le statut d’autoentrepreneur a amené les problématiques de la micro-entreprise sur le devant de la scène. Les CCI jouent également leur role. Pour exemple, la CCI de Reims et Epernay a d’abord voulu aider les femmes chef d’entreprises avec « créer comme elles  » présent sur facebook. Créer comme elle organise des réunions de femmes chef d’entreprises ou porteuses de projet et vient juste d’initier un projet de « marrainage » Forte de ce succès, la CCI a continué en créant « connecting entrepreneurs, puis starter entrepreneurs. Ces initiatives intelligentes font beaucoup pour sortir l’entrepreneur de l’isolement et l’aider à passer le caps difficile tout en créant de vrais réseaux.

    http://www.reims.cci.fr/

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2019 :

  • Le Salon SME à Paris, les 30 septembre et 1er octobre.
  • Le Salon SME Online permanent 24h/24, 7j/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME