Le bien-être : un secteur en plein boom !

En croissance continue depuis 2015, le marché du bien-être et de la beauté est en pleine mutation. Virage digital, vente de produits en marque propre et prestations sans rendez-vous constituent autant de moyens pour les enseignes de pérenniser le dynamisme du secteur.

 

Quels sont les facteurs expliquant la vitalité du secteur du bien-être ?

Le chiffre d’affaires du secteur du bien-être est en croissance constante dans le monde et selon un rapport du Global Wellness Institute, il est passé de 3.7 milliards à 4.2 milliards de dollars entre 2015 et 2017. Dans le même temps, le marché a progressé de 7% en France.

Alors quels sont les facteurs qui expliquent ce dynamisme ?

  • Une meilleure reconnaissance du stress : nombreux sont les consommateurs aujourd’hui à vouloir lutter contre les effets néfastes du stress en prenant soin d’eux. C’est ainsi que 25% des femmes poussent régulièrement les portes d’un institut de beauté au cours d’une année, 44% ponctuellement et 12% au moins 6 fois par an. Les hommes ne sont pas en reste, avec 10% d’entre eux qui ont fréquenté un salon au cours de l’année.
  • L’explosion du tourisme de bien-être : les voyageurs qui cherchent à améliorer leur bien-être ou leur apparence physique pendant leur séjour en France sont de plus en plus nombreux. Certains d’entre eux profitent des prix pratiqués par les enseignes spécialisées dans les prestations low cost pour s’offrir une séance d’épilation ou de beauté du regard.
  • L’industrie du Spa : elle occupe une bonne place dans le chiffre d’affaires du secteur, car elle a su faire d’une prestation de luxe un produit désormais accessible à tous.
  • La concurrence accrue : si auparavant le secteur du bien-être et de la beauté était spécialisé en segment, aujourd’hui, les enseignes sont de plus en plus souvent multi-activités. Nombreuses sont par exemple les enseignes de parfumerie à se doter de cabines de soins pour répondre aux attentes de leur clientèle. Dans le même temps, la concurrence profite aux consommateurs, en tirant les prix vers le bas.

Et les écueils du secteur bien-être ?

Dans un contexte économique tendu, les Françaises et les Français accordent un peu moins d’importance au budget beauté, causant par là une diminution en volume du marché de 0.8% en 2018. Néanmoins, s’ils achètent moins, ils ont tendance à se tourner vers des produits de plus grande qualité, naturels ou bio.

En parallèle, la routine beauté se simplifie, sous l’impulsion des égéries et influenceuses qui prônent le retour au zéro maquillage. C’est ainsi que la vente des produits beauté visage a reculé pour la première fois en 2018, tout comme celles de la catégorie « toilet visage », jusqu’à présent boosté par les eaux micellaires.

Enfin, on assiste à un fossé générationnel dans la consommation de produits de beauté : les plus de 50 ans en achètent ainsi davantage que les plus jeunes. Il apparait donc nécessaire de réussir à séduire la jeune génération, car si la consommation de produits de bien-être et de beauté n’est pas ancrée assez tôt, il existe peu de chances que cette tendance évolue avec la prise d’âge.

La franchise, moteur du secteur du bien-être

En raison de faibles barrières à l’entrée dans les enseignes, on assiste à une multiplication des instituts de beauté en France. Il en existerait plus de 40 000 sur tout le territoire national, et le marché, loin d’être saturé, est propice à un développement en franchise. C’est ainsi qu’une enseigne comme BODY’s minute a pu s’imposer comme l’un des leaders du secteur, avec plus de 500 instituts dans l’Hexagone, et continue de croître au rythme de quelque 30 ouvertures par an.

Mais que mettent en avant les enseignes pour capter et fidéliser la clientèle ?

  • L’utilisation de nouvelles technologies : les clients sont de plus sensibles à l’innovation et à l’introduction de nouvelles technologies dans leur routine beauté. L’une d’entre elle est en plein essor actuellement : la lumière pulsée. Rassurée par la notoriété de la marque, la cliente n’hésite plus à s’offrir une épilation durable qui auparavant, était plutôt réalisée dans les cabinets des dermatologues. Le marché est vertigineux : 98% des femmes entre 16 et 55 ans s’épilent et parmi elles, 85% sont intéressées par une méthode radicale qui permet d’éliminer durablement le poil. Certes, le marché peut être soumis à la saisonnalité, mais la multiplication des séances nécessaires pour arriver au meilleur résultat garantit la rentabilité de l’activité.
  • Le virage du digital : à l’instar de l’ensemble des activités commerçantes, les instituts de beauté sont concernés par le virage numérique. Près d’une consommatrice sur 2 achète un produit de beauté en institut, mais elles seraient potentiellement bien plus nombreuses à le faire sur un site en ligne, l’e-commerce représentant le canal de vente préférée de la jeune génération et des actifs. Proposer également des services comme le diagnostic de la peau ou la prise de rendez-vous en ligne, ainsi que le paiement dématérialisé, apparaît également comme pertinent.
  • La qualité des produits proposés en institut : qu’ils soient destinés aux soins en cabine ou à la vente en direct, l’accent doit être mis sur la qualité des produits. La clientèle, qui apprécie de surcroît pouvoir prolonger son expérience en institut de retour de chez elle, sait aussi désormais décrypter les étiquettes. Elle attache une importance particulière à l’innocuité des produits pour elle comme pour l’environnement. En outre, la vente de produits de marque propre ou partenaire permet de faire progresser considérablement la rentabilité de l’activité.
  • La personnalisation des prestations : les clients aiment être reconnus, se sentir spéciaux et valorisés au cœur de l’institut. C’est ainsi que la personnalisation des produits en fonction de leurs besoins ou de leurs goûts peut constituer un levier de choix pour les fidéliser.
  • Le sans rendez-vous : s’il est un service qui plait à la clientèle, c’est bien celui-ci ! Les actifs ont en effet de moins en moins de temps à accorder à leur bien-être en semaine, et la possibilité de se rendre en institut quand ils le souhaitent constituent un vrai plus pour eux. Certaines enseignes l’ont bien compris et jouent à fond la carte de la disponibilité, avec des plages horaires de plus en plus larges.
  • Les prix attractifs : pour 86% des femmes, le frein à la consommation de prestations ou de produits bien-être, c’est le prix. Se positionner sur une formule avec abonnement qui permet de diminuer le tarif de la prestation ou maîtriser la masse salariale pour offrir des bas prix forment autant de pistes à explorer pour assurer le développement de son activité.Ainsi, pour maintenir le marché du bien-être au sommet de sa forme, apparaît-il nécessaire de faire évoluer constamment l’activité des instituts pour répondre au mieux aux demandes d’une clientèle exigeante, active et hyper connectée.

Qui est BODY’S minute ?
Particulièrement adaptée aux femmes actives d’aujourd’hui, l’enseigne BODY’s minute propose une gamme complète de soins du visage, du corps, minceur, bien-être et des prestations d’épilation ou d’UV sans rendez-vous. Elle accueille plus de 500 franchisés dans son réseau et continue son développement au rythme de 30 ouvertures par an.

 

Pour aller plus loin, rendez-vous au Salon SME

Venez rencontrer ceux qui vont vous aider à créer, développer votre entreprise au Salon SME, le salon des rencontres décisives.
Rendez-vous les 30 septembre et 1er octobre au Palais des Congrès de Paris.

> Votre invitation gratuite

 

 

A propos de l’auteur

Toute-la-franchise : leader de la mise en relation entre franchiseurs et candidats qui souhaitent créer une entreprise en franchise.
Le site propose de nombreux services :
– Une information complète sur la franchise.
– Plus de 1 800 idées de création en franchise.
– Des experts pour répondre à vos questions.
– Un agenda pour connaitre tous les événements.
> En savoir plus

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2019 :

  • Le Salon SME à Paris, les 30 septembre et 1er octobre.
  • Le Salon SME Online permanent 24h/24, 7j/7.
  • Le Salon SME Online – Session live le 20 juin.

> Créez votre compte gratuitement

Rejoignez la communauté du Salon SME