Faut-il faire confiance aux jeunes réseaux de franchise ?

Rejoindre un jeune réseau de franchise est une réelle opportunité que bien des investisseurs hésitent pourtant à saisir au moment de se lancer dans l’entrepreneuriat. Considérés en effet comme plus sûrs, plus rentables et forts d’une plus grande notoriété, les réseaux plus anciens rassurent mais imposent parfois des contraintes dont sont exempts les plus récents. Rejoindre une jeune franchise peut également permettre de participer activement au développement un réseau, un rôle moteur que les plus ambitieux apprécieront à sa juste valeur !


Quels avantages ?

Rejoindre une franchise récente n’est pas sans avantages et peut notamment permettre d’occuper une place particulière dans le réseau à construire. Les premiers franchisés ont en effet un rôle moteur et représentent les premiers acteurs de la franchise, après le franchiseur. Le revers de la médaille est néanmoins à prendre en compte : participer en première ligne au lancement d’un réseau, c’est profiter d’un rapport privilégié avec le franchiseur mais c’est également prendre le risque d’essuyer les plâtres.

En règle générale, un jeune réseau applique des tarifs préférentiels pour ses premiers franchisés. Les investisseurs peuvent avoir, dès lors, l’assurance de bénéficier de conditions financières plus accessibles, dont des frais d’entrée moins conséquents.

A ces avantages financiers, on peut également ajouter la possibilité de choisir plus librement sa zone d’implantation, les zones disponibles étant évidemment plus nombreuses.

 

Comment choisir son réseau ?

Opter pour une franchise récente est certes un pari plus risqué mais représente également une belle opportunité pour les entrepreneurs,  à condition de savoir la choisir !

  • Vérifiez l’ancienneté du concept

Avant de se lancer, il semble déjà important de faire la différence entre les jeunes franchises qui proposent un concept 100 % novateur et les jeunes franchises qui ne sont en réalité que la déclinaison de concepts déjà exploités par des groupes ayant longtemps évolué hors du cadre de la franchise. Si la seconde option semble plus sûre, la première n’est pas exempt d’intérêt, notamment si le concept a été réfléchi avec soin.

  • Étudiez en détail le document d’information précontractuelle (DIP)

Le DIP est un document fourni par le franchiseur et sur lequel vous devrez trouver des informations essentielles sur la marque, ses propriétaires et son historique, sur les fonds disponibles, les éventuels franchisés déjà en activité, la durée des contrats, les conditions de renouvellement ou de cession… Des informations sur l’animation et la logistique du réseau doivent également y figurer. Elles sont particulièrement importantes puisque que c’est de l’efficacité de cette équipe que dépend l’assistance des futurs franchisés.

  • Rencontrez le franchiseur et visitez l’unité pilote

 

Une entrevue avec le franchiseur fait partie des étapes à respecter lorsque l’on souhaite se lancer dans une franchise et ce, quelle que soit l’ancienneté de cette dernière. Dans le cadre d’une franchise récente, la visite de l’unité pilote est plus qu’une convenance, c’est un véritable passage obligé. Cette unité pilote appartient à la franchise et a permis de lancer le concept et les différents tests qui y sont associés. Son fonctionnement et ses résultats font donc partie des renseignements qui permettent d’avoir un premier aperçu de la rentabilité d’une enseigne.

 

Pour aller plus loin, rendez-vous au Salon SME

Pour faire le point sur la création d’entreprise en franchise, visitez le Salon SME,  les 25 et 26 septembre 2017 au Palais des Congrès de Paris.
> Votre invitation gratuite

Et en attendant le salon, (re)découvrez les podcasts audio des conférences 2016 sur la thématique de la création d’entreprise en franchise.

 

Article rédigé par notre partenaire www.toute-la-franchise.com


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2017 :
Salon SME Paris, les 25 & 26 septembre
Salon SME Online, les 5 & 6 décembre

Rejoignez la communauté du Salon SME