Reprendre une franchise, est-ce une bonne idée ?

Vous souhaitez devenir votre propre patron ou élargir votre portefeuille d’investissements et pour cela vous envisagez de reprendre une franchise existante ? Découvrez les avantages et inconvénients de la reprise d’entreprise en franchise ainsi que les points à surveiller. Reprendre une franchise, est-ce une bonne idée ? Eléments de réponse.

 

 

 

Les avantages de reprendre une franchise

Il y a plein d’idées reçues sur la reprise d’une franchise. L’une d’elles est que ce type d’opération est plus sécurisant. Et c’est vrai ! Le principal avantage de reprendre une franchise est en effet la relative sécurité de l’investissement. Lorsque vous créez une entreprise ex nihilo, même en franchise, vous devez :

  • Trouver un local ;
  • L’aménager ;
  • Constituer vos équipes, le cas échéant ;
  • Constituer votre stock le cas échéant (et éventuellement trouver et négocier avec vos fournisseurs) ;
  • Communiquer sur votre zone de chalandise pour développer votre notoriété ;
  • Constituer et fidéliser votre clientèle ;
  • Atteindre puis dépasser votre seuil de rentabilité pour soutenir le développement de votre activité, etc.

Or, lorsque vous reprenez une franchise, toutes ces étapes ont déjà été réalisées par le cédant : vous achetez une entreprise « clés en main », avec des équipes, une notoriété, une clientèle et un chiffre d’affaires existants.

Dès lors, votre travail, en tant que franchisé repreneur, sera de développer l’activité et la notoriété, en partant d’une base relativement solide. En somme, vous gagnez du temps et de l’énergie.

Le deuxième avantage de reprendre une franchise est que vous disposez d’un point de départ pour analyser les leviers de croissance et les axes d’amélioration, avec du recul.

Lorsque vous créez une entreprise, même en franchise, vous avez « le nez dans le guidon » en permanence et vous devez ajuster votre stratégie en temps réel en fonction des résultats obtenus. Et ce, tout en gérant l’opérationnel au quotidien.

A contrario, lorsque vous reprenez une franchise, vous pouvez analyser les actions mises en place par le cédant ainsi que les résultats de l’entreprise et de la concurrence. Avant d’acheter la franchise, vous prenez le temps de tout étudier pour disposer d’une stratégie avant même de prendre les rênes de l’entreprise. Vous gagnez en efficience.

Enfin, avec la reprise de franchise, vous disposez d’une excellente visibilité sur votre retour sur investissement, puisque vous disposez des données financières de l’entreprise que vous rachetez. Il vous est donc possible de mesurer avec plus d’efficacité et de rigueur le rapport coût/bénéfice de l’opération. La projection dans le futur est beaucoup plus aisée.

 

Les inconvénients de reprendre une franchise

Toutefois, la reprise d’une franchise ne va pas sans certains inconvénients. Au premier rang desquels le coût : racheter une franchise coûte plus cher que de créer une franchise.

Et pour cause : non seulement vous devrez payer au franchiseur vos droits d’entrée dans le réseau ainsi que, le cas échéant, votre formation initiale, mais vous devrez aussi payer, au cédant, le montant du rachat de l’entreprise.

Or, ce montant est fixé en fonction de la valeur du stock mais aussi de la valeur de l’entreprise, point certes négociable mais directement dépendant des performances économiques de la structure. Ainsi, racheter une franchise qui marche, et qui marche bien, représente une sécurité indéniable, mais aussi un investissement financier très important, beaucoup plus que dans le cas d’une création.

Il est nécessaire d’être un excellent gestionnaire et d’être entouré d’experts compétents pour vous conseiller sur le rachat d’une franchise. Vous devrez analyser avec minutie les bilans de l’entreprise, son management, la satisfaction de la clientèle, la zone de chalandise, etc. Et ce, afin de vous assurer que vous achetez au juste prix une entreprise, en toute connaissance de cause.

Enfin, vous devez garder en tête que le rachat d’une franchise n’est pas une opération bipartite entre un cédant et un acquéreur mais une opération tripartite, qui inclut le franchiseur : le franchiseur a non seulement un droit de préemption sur la franchise en cession, mais aussi sur la personne de l’acquéreur, puisque le contrat de franchise est intuitu personnae, donc conclut entre un franchiseur et un entrepreneur, pas une structure.

 

Les points à surveiller lors d’une reprise d’entreprise en franchise

Les points à surveiller lors du rachat d’une franchise concernent principalement la santé financière réelle de l’entreprise. Il est aisé de se laisser bercer de l’illusion que l’opération sera inévitablement rentable.

Au contraire, pour qu’elle le soit, vous devez non seulement racheter la franchise au juste prix mais aussi disposer de la stratégie nécessaire pour redresser l’entreprise le cas échéant, ou assurer son développement.

Pour cela, la phase d’audit préalable à l’acquisition de l’entreprise en franchise est déterminante. Vous devez impérativement :

  • Réaliser une étude de marché solide ;
  • Interroger les salariés de l’entreprise ;
  • Echanger longuement avec le cédant sur tous les aspects de son entreprise, de sa relation avec son franchiseur, etc. ;
  • Analyser en profondeur les bilans ;
  • Echanger avec le franchiseur pour vous assurer qu’il répond à vos attentes et connaître son point de vue sur l’entreprise en cession ;
  • Identifier les failles de gestion ou de développement commercial et déterminer des stratégies pour y remédier ;
  • Etc.

Vous devez dans toutes ces étapes observer le passé et, surtout, vous projeter vers l’avenir : ce n’est pas parce qu’une entreprise a fonctionné qu’elle fonctionnera toujours. Le concept est-il encore adapté au marché ? Evolue-t-il dans le bon sens ? Quid de l’accompagnement du franchiseur ? Des évolutions des tendances de consommation ? Des caractéristiques de la zone de chalandise ? Etc.

Egalement, vous devez impérativement réussir à savoir si le personnel et la clientèle sont au rendez-vous en raison d’un lien fort avec le cédant, ou avec la marque et le point de vente : en cas de cession, il arrive que les clients délaissent l’entreprise faute du lien qui les unissait au gérant. Il en va de même pour les équipes.

Pour remédier à ce genre de risque, le contrat de cession de la franchise peut prévoir une phase de tuilage, de transition, au cours de laquelle le cédant vous accompagne, auprès des équipes et des clients, pendant quelques semaines à quelques mois, afin de garantir un changement de mains en douceur et durable.

Si vous suivez toutes les étapes pour reprendre une franchise et que vous êtes attentif aux points à surveiller, alors l’opération peut être une belle opportunité entrepreneuriale.

 

 

A propos de l’auteur

TOUTE LA FRANCHISE est un site de référence pour tous porteurs de projet désireux de créer leur entreprise en franchise ou en commerce associé. Le site leur permet de trouver une information complète sur la franchise avant de se lancer, de chercher le concept qui les attire, d’interroger des experts de la franchise, d’accéder aux actualités quotidiennes des enseignes (communiqués, brèves, interviews, vidéos, ..), de prendre connaissance d’évènements liés à la franchise et au commerce associé (réunions d’information, formation, salon, manifestations sur la création et reprise d’entreprise). TOUTE LA FRANCHISE offre une information complète et détaillée, actualisée chaque jour.

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

Je m’abonne à la newsletter mensuelle

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, freelance, slasheur ou consultant indépendant… Le Salon SME est l’événement incontournable pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

On vous donne rendez-vous pour la 24ème édition du Salon SME au Palais des Congrès à Paris, les 25 et 26 septembre 2023. Inscrivez-vous dès maintenant.

Rejoignez la communauté du Salon SME

twitter