Création d’entreprise : et après ?


Les démarches de création d’entreprise quel qu’en soit le statut ou régime juridique, sont généralement longues et fastidieuses, mais cruciales : outre les aspects administratifs, fiscaux, financiers, comptables, se posent évidemment les questions de l’activité en tant que telle, de la viabilité du projet, de son développement à court et moyen-long terme, de son coûts et de son financement, des investissements nécessaires, à travers le business-plan, l’étude de marché, etc. Complexité des démarches, obstacles juridiques, financiers, doutes sur la nature même de l’activité, etc. sont le lot commun du créateur d’entreprise.

Lire la suite

Les entrepreneures à l’honneur !


Le prochain Salon des micro-entreprise fera la part belle aux femmes créatrices d’entreprises, dirigeantes de TPE. Les femmes ne représentent qu’un petit tiers des créateurs d’entreprises en France : ce chiffre est en augmentation, mais des progrès restent à faire ! Le parcours d’une créatrice d’entreprise est parfois plus difficile que pour un homme, et les femmes sont encore trop nombreuses à hésiter avant de se lancer, voire à reporter leur projet de création d’activité.

Lire la suite

Les TPE et le web : tout reste à faire…


… ou presque ! Les chiffres actuellement disponibles sur les pratiques numériques des PME et des TPE françaises le montrent : les PME, et surtout les TPE sont très nombreuses à ne pas avoir encore de site web. Les PME françaises et les TPE sont loin d’avoir toutes leur propre site web. Elles sont même encore assez frileuses pour ne pas envisager la création de leur site. Cela leur semble souvent trop compliqué, trop cher, et… inutile !

Lire la suite

La comptabilité, un jeu d’enfant ?


Celles et ceux qui viennent tout juste de créer leur entreprise le savent bien : il leur faudra impérativement tenir leur comptabilité. Souvent fastidieuse, parfois difficile à comprendre, la comptabilité est vécue comme une vraie contrainte qui prend un temps fou et empêche de se focaliser sur l’essentiel.

Le suivi régulier, mensuel, hebdomadaire, voire quotidien, des comptes d’une société nouvellement créée, quelle qu’en soit la taille, fait partie des tâches absolument indispensables pour gérer sainement et développer son entreprise.
Certains créateurs décident de tout faire eux-mêmes, souvent pour des raisons budgétaires, tandis que d’autres confient la tenue de leurs comptes à un expert-comptable, qui établira généralement les comptes annuels, ainsi que les déclarations fiscales.
Outre le fait que cet accompagnement extérieur permet au chef d’entreprise de se focaliser sur d’autres aspects de son activité, il facilite l’anticipation et peut permettre de prendre des décisions importantes pour la bonne marche de l’entreprise. La prise en charge de la comptabilité par un organisme extérieur permet également de rompre l’isolement et peut éviter les éventuels dérapages, en prévenant les difficultés.
Les créateurs qui prennent en charge eux-mêmes leur comptabilité disposent d’outils pouvant leur faciliter la tâche : logiciels spécifiques, plate-formes de pilotage, comptabilité on-line, etc.

Quelle que soit la solution retenue, ce qui importe au bout du compte, c’est que la comptabilité soit la moins rébarbative possible et que le chef d’entreprise puisse travailler l’esprit libre. Et vous, comment faites-vous votre compta ? L’avez-vous confiée à un tiers ? Quels outils utilisez-vous ? Si vous la faites vous-même, quels sont les points les plus délicats pour vous ?

Les experts du prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) aborderont ces questions comptables lors de plusieurs conférences : pour y assister et venir poser vos questions, pensez à réserver dès maintenat votre pass d’accès au Salon, c’est gratuit !

Les TPE en mal de financement…


Bien que très nombreuses et pesant fortement dans le paysage économique français, les TPE ne sont pas à la fête en matière de crédit et de financement, loin de là.
Fragilisées par la crise, les TPE restent cependant les parents pauvres des dispositifs de crédit et d’accompagnement pour les entreprises.

Lire la suite

Splendeurs et misères de la gestion de trésorerie


Les récentes données sur les défaillances d’entreprise montrent que le plus gros des difficultés semble passé, mais aussi que les PME et TPE françaises sont encore très fragiles. Toutes n’ont pas pu et su résister à la crise : si les micro-entreprises ont tenu bon, elles ne doivent pas pour autant relâcher leurs efforts, car la situation reste particulièrement tendue.
De très nombreuses entreprises défaillantes, quelle que soit leur taille, ont souffert de graves difficultés de trésorerie.
La gestion de trésorerie fait d’ailleurs partie des préoccupations permanentes des chefs de PME et TPE : la réalité budgétaire est parfois lourde, très lourde, au point d’amoindrir les chances de survie des entreprises concernées.

Confrontées à des carnets de commandes qui peinent à se remplir, à des clients qui rechignent à régler leurs factures en temps et en heure, les TPE doivent cependant continuer à payer leurs charges fixes (cotisations sociales et salaires, impôts et taxes, loyers et charges), pour lesquelles aucun délai de paiement n’est généralement possible.
Manquant cruellement de marges de manoeuvre, les PME et les TPE doivent parfois procéder à des réallocations de ressources, si elles en ont, pour financer des « trous d’air ». L’accès au crédit bancaire étant restreint, certaines entreprises n’ont pas d’autre choix que de laisser courir des retards de paiement.
Comment anticiper ? Comment y voir vraiment clair ? De combien de chiffre d’affaires disposer en trésorerie pour ne pas mettre sa survie en jeu ? De très nombreux dirigeants de PME et TPE se posent sans cesse ces questions.
Pour respirer un peu, les PME et TPE doivent régulièrement revoir leur plan de trésorerie, en le dotant d’objectifs réalistes et raisonnables, pour éviter les déconvenues. Elles facturent rapidement et relancent régulièrement leurs clients. Elles « bichonnent » leurs bons clients, afin d’accélérer leurs paiements, et réduisent leurs stocks, privilégiant le flux tendu. Certaines n’hésitent pas non plus à rencontrer régulièrement leur banquier, avant d’en avoir besoin.

Et vous ? Comment gérez-vous votre trésorerie ? Disposez-vous d’une aide extérieure pour vous aider à anticiper les échéances importantes ? Avez-vous mis en place des dispositifs particuliers ? Lesquels ?
La gestion de trésorerie fait-elle partie de vos préoccupations majeures ?
Ce sujet crucial sera abordé lors du prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), notamment lors de la conférence « Dix clés pour gérer sa trésorerie sereinement« .
Pour assister à ces conférences et rencontrer nos experts, n’hésitez pas à vous inscrire gratuitement au prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) !

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME – Solutions pour Mon Entreprise – a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau. Rendez-vous à Paris, les 1er et 2 octobre 2018.

Bonne nouvelle, le Salon SME Online est désormais accessible 24h/24, 7j/7 ! Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, profitez toute l’année des ressources du salon permanent pour les entrepreneurs, pour booster la création et le développement de votre entreprise.

Rejoignez la communauté du Salon SME