Splendeurs et misères de la gestion de trésorerie


Les récentes données sur les défaillances d’entreprise montrent que le plus gros des difficultés semble passé, mais aussi que les PME et TPE françaises sont encore très fragiles. Toutes n’ont pas pu et su résister à la crise : si les micro-entreprises ont tenu bon, elles ne doivent pas pour autant relâcher leurs efforts, car la situation reste particulièrement tendue.
De très nombreuses entreprises défaillantes, quelle que soit leur taille, ont souffert de graves difficultés de trésorerie.
La gestion de trésorerie fait d’ailleurs partie des préoccupations permanentes des chefs de PME et TPE : la réalité budgétaire est parfois lourde, très lourde, au point d’amoindrir les chances de survie des entreprises concernées.

Confrontées à des carnets de commandes qui peinent à se remplir, à des clients qui rechignent à régler leurs factures en temps et en heure, les TPE doivent cependant continuer à payer leurs charges fixes (cotisations sociales et salaires, impôts et taxes, loyers et charges), pour lesquelles aucun délai de paiement n’est généralement possible.
Manquant cruellement de marges de manoeuvre, les PME et les TPE doivent parfois procéder à des réallocations de ressources, si elles en ont, pour financer des « trous d’air ». L’accès au crédit bancaire étant restreint, certaines entreprises n’ont pas d’autre choix que de laisser courir des retards de paiement.
Comment anticiper ? Comment y voir vraiment clair ? De combien de chiffre d’affaires disposer en trésorerie pour ne pas mettre sa survie en jeu ? De très nombreux dirigeants de PME et TPE se posent sans cesse ces questions.
Pour respirer un peu, les PME et TPE doivent régulièrement revoir leur plan de trésorerie, en le dotant d’objectifs réalistes et raisonnables, pour éviter les déconvenues. Elles facturent rapidement et relancent régulièrement leurs clients. Elles « bichonnent » leurs bons clients, afin d’accélérer leurs paiements, et réduisent leurs stocks, privilégiant le flux tendu. Certaines n’hésitent pas non plus à rencontrer régulièrement leur banquier, avant d’en avoir besoin.

Et vous ? Comment gérez-vous votre trésorerie ? Disposez-vous d’une aide extérieure pour vous aider à anticiper les échéances importantes ? Avez-vous mis en place des dispositifs particuliers ? Lesquels ?
La gestion de trésorerie fait-elle partie de vos préoccupations majeures ?
Ce sujet crucial sera abordé lors du prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises), notamment lors de la conférence « Dix clés pour gérer sa trésorerie sereinement« .
Pour assister à ces conférences et rencontrer nos experts, n’hésitez pas à vous inscrire gratuitement au prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) !

Le pitch


Ils sont des dizaines à plancher à tour de rôle ce matin dès 8h30. En 1 minute, il s’agit de se présenter ainsi que son activité avec le maximum de conviction, en public et devant un jury. Un exercice redoutable, mais très formateur et indispensable à maîtriser dans un contexte où l’entrepreneur doit savoir devenir le premier commercial de son entreprise.

Prochaine session jeudi même heure. Il reste des places… dans le public (ouf!)

 

 

 

 

 

Micro entreprise : pourquoi et comment communiquer ?


Pendant longtemps, la communication était considérée comme une source de dépense dont il était difficile de mesurer les effets. Aujourd’hui, les grandes sociétés comme les micro entreprises se rendent compte qu’il s’agit d’un élément clé de la stratégie et du développement d’activité. Mais alors, quelles actions de communication envisager ? Comment les mettre en œuvre, les piloter et les mesurer ?

Dans la conférence en ligne « Le plan de communication des petites entreprises », Bernadette Jézéquel, consultante en communication et management, donne un éclairage sur les points clés du plan de communication.

A quoi sert la communication dans une micro entreprise ?
En réalité, peut importe la taille de votre structure. La communication est là pour éclairer la stratégie de l’entreprise en la situant dans son environnement, lui donner une identité, reconnaissable  par tous les publics cibles.

Comment bâtir un plan de communication ?
Le plan de communication s’inscrit dans la logique d’une conduite de projet, quel qu’il soit.

1ère phase :

Il s’agit d’une phase d’analyse pour comprendre et analyser le contexte :
– Prospects, partenaires, fournisseurs, investisseurs, employés… Quels sont vos publics cibles ? Quels en sont les caractéristiques ?
– Quel est mon objectif ? Mon problème à résoudre ?
– Que dois-je dire ? De quelles manières ? Comment garantir la cohérence des différents messages ?

Les réponses à ces questions vous permettront de situer l’entreprise sur son marché.

2ème phase :

Il faut ensuite définir vos axes stratégiques et établir un diagnostic qui met en avant forces et faiblesses en matière de communication. Vous devrez également faire ressortir les menaces et opportunité lié a l’environnement, c’est-à-dire à la concurrence.

Après ces 2 phases, vous pourrez facilement établir votre stratégie de communication puis la mettre en œuvre.
Pour en savoir plus, écoutez l’enregistrement complet de la conférence sur le site du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises). 

Sur le même sujet :
– Augmentez votre notoriété grâce aux solutions du Village Communication
– Le Forum communication
– Assistez aux conférences pour développer votre activité

Epson Business Council – Rechercher et fidéliser des clients.


Epson a mis en place l’Epson Business Council, un groupe composé de 4 chefs d’entreprises européens, destiné à assister, conseiller et inspirer les petites entreprises partout en Europe.

Ce mois-ci, ils abordent la recherche et la fidélisation des clients.

La recherche de clients est évidemment une étape critique pour une micro entreprise. Même si les médias sociaux constituent une solution possible, il existe d’autres moyens d’établir des relations.

 

Lire la suite

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2017 :
Salon SME Paris, les 25 & 26 septembre
Salon SME Online, les 5 & 6 décembre

Rejoignez la communauté du Salon SME