7 étapes incontournables pour bien choisir le prestataire de votre site web

La fonction du site internet est de convertir les prospects. Souvent, quand on lance un site internet pour son entreprise, celui-ci fait partie d’un tout : site internet, plateformes et réseau sociaux. Très vite, malheureusement, les créateurs d’entreprises relèguent le site au niveau de « site vitrine ».

Pourtant, un site ne sert pas à « faire beau ». Le rôle du site internet est de ramener des clients et prospects : Vendre ses produits en ligne, prendre des RDV, recevoir des demandes de devis, recevoir des appels, prendre des réservations, se créer une liste de clients chauds potentiels à relancer au moment opportun. Le site web sert d’abord à cela, ensuite, éventuellement, à faire beau.

 

 

Le nom de domaine, c’est la base !

Si vous optez pour faire vous-même votre site Internet, un passage par la case formation est sans doute la meilleure idée que pour puissiez suivre. Le choix des outils et interfaces pour créer seul est ensuite capital pour votre projet sur le long terme.

Si vous déléguez, ce qui fera toute la différence, c’est votre capacité à savoir ce que voulez (et ce n’est pas évident, tant que vous n’y aurez pas vraiment réfléchi !) puis à exprimer votre besoin et vous assurer que votre prestataire a tout bien compris.

Dans les deux cas, il y a une étape que vous devez faire seul. Il s’agit de l’enregistrement du nom de domaine de votre futur site web. C’est le nom de votre site. Vous pouvez choisir monentreprise.fr ou un autre nom malin qui fera mieux connaitre votre activité. Le nom de domaine est un actif immatériel qui appartient à la personne physique ou morale qui l’a enregistré ; c’est le nom du titulaire dans le « whois ». Admettons que vous ayez commis l’erreur de déléguer cet enregistrement, que celui qui l’a fait pour vous, l’a enregistré à son nom et que, manque de chance, vous décidiez plus tard de changer de prestataire quelques années plus tard : le prestataire repartira avec votre nom de domaine qui de fait lui appartiendra. Il ne vous restera que de recommencer tous vos efforts de zéro. è Enregistrez donc votre nom de domaine en .FR vous-même au nom de votre entreprise dès le début de votre projet !

Voyons maintenant les principaux arbitrages à réaliser pour choisir son prestataire :

 

Procéder étape par étape

Vous avez un choix essentiel à opérer le « SAAS » ou « l’autohébergé » ?

Pour résumer, le SAAS (Solution as a service) est un logiciel en ligne. C’est généralement fait pour les novices. Tout est inclus. Vous avez moins de liberté de personnalisation, mais en contrepartie, vous n’avez pas à vous occuper de la partie technique (hébergement, notamment). L’auto hébergé (type WordPress) est la solution favorite des agences web. C’est la solution qui vous autorise plus de possibilité. C’est plus complexe, mais c’est aussi plus facilement transférable. Une fois lancé sur une création de site web ou ecommerce avec un outil en mode saas( type Wix ou Shopify), ce sera plus complexe à migrer vers un outil auto-hébergé.

 

Votre site sera-t-il responsive ?

Avoir un site adapté à tous les écrans est devenu indispensable aujourd’hui. Vérifiez avec le créateur de votre site internet que votre site sera « responsive ».

 

La prise en main

Vous avez envie de retirer une virgule sur une page, réécrire un texte, changer un prix, créer une nouvelle page ? Il est essentiel que vous ayez accès à un outil de gestion de votre site internet. Non seulement cela vous coutera largement moins cher sur le long terme, mais en plus vous gardez aussi la main sur votre site. C’est vital.

Modifier, supprimer ou créer du contenu en ligne peut être un atout comme cela peut vite tourner à la catastrophe si vous ne maitrisez pas ce que vous faites. Le meilleur conseil qu’on puisse donner : formez-vous ou bien faites-vous former par votre prestataire. Ce sera payant sur le long terme.

 

La sécurité et le respect de la loi

Voici 4 passages incontournables pour bien se lancer avec le web :

  • Ajouter un certificat SSL : cela protège votre site et rassure les visiteurs. L’adresse passera de http à https et un cadenas apparaitra dans la barre d’adresse de vos visiteurs
  • Faire une page de mentions légales : C’est obligatoire
  • Demander l’autorisation aux visiteurs si vous utilisez des cookies (essentiellement pour analyser votre trafic)
  • Les mises à jour du site : Les logiciels en ligne évoluent très souvent. Parfois, il y a plusieurs mises à jour à réaliser dans la même semaine. Demandez à ce que ce soit fait.

Vous ne savez pas comment faire cela ? Votre agence doit être capable de mettre tout cela en place. Si ce n’est pas le cas, changez.

 

L’assistance

Selon votre prestataire, vous pouvez avoir plusieurs niveaux d’aide. Certains vont vous répondre uniquement par tickets, avec un délais de 24h à 72h et uniquement en anglais. D’autres, à l’autre extrême, gèrent tout de A à Z et vous font un suivi hebdomadaire en français et par téléphone. Entre ces deux solutions, il existe une infinité de possibilités. Avant de vous engager, évaluez le niveau d’aide et d’accompagnement dont vous aurez besoin et posez la question à votre presta. Par ailleurs, l’accompagnement est-il inclus ou bien la prestation consiste-t-elle simplement à la création du site web ?

 

Le référencement naturel

Avoir un site internet, c’est bien. Avoir un site qui ramène des clients, c’est mieux ! C’est à cette étape que buttent l’essentiel des entrepreneurs quand ils se lancent en ligne : ils s’arrêtent au site vitrine alors qu’un site internet est fait pour attirer les clients et vendre ! Demandez donc quelles actions seront mises en place pour arriver dans les premières pages des moteurs de recherche et ce sur le moyen et long terme. (notre astuce : demandez un blog !)

 

L’étape incontournable 

La première étape est la réalisation d’un audit de votre présence en ligne, la définition de vos objectifs puis l’établissement d’un plan d’action et d’un budget. Ensuite, vous aurez toutes les cartes en main pour choisir le bon prestataire.

 

 

Pour aller plus loin :

Retrouvez Mickaël Vigreux au Salon SME, avec sa conférence le jeudi 16 septembre à 11h : « Quelle(s) solution(s) choisir pour créer son site internet ? »

Pour y accéder, c’est par ici

Vous n’êtes pas inscrit ? L’accès est gratuit, alors n’hésitez plus, cliquez ici pour vous inscrire.

 

 

A propos de notre partenaire

Mickaël Vigreux est coach réussir-en.fr et expert web de l’émission TV « Connecte ta Boite » sur BFM TV, RMC Story et RMC Découverte.

Choisissez votre solution pour réaliser votre site internet sur Je Passe au Numérique.

Découvrez le dispositif de formations 100% prises en charge par l’Etat pour les TPE /PME de + de 2 ans : Tous en ligne maintenant.

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME