Comment passer du site vitrine… au site qui ramène des clients !

La fonction du site internet est de convertir les prospects. Souvent, quand on lance un site internet pour son entreprise, celui-ci fait partie d’un tout : site internet, plateformes et réseau sociaux. Très vite, malheureusement, les créateurs d’entreprises relèguent le site au niveau de « site vitrine ».

Pourtant, un site ne sert pas à « faire beau ». Le rôle du site internet est de ramener des clients et prospects : Vendre ses produits en ligne, prendre des RDV, recevoir des demandes de devis, recevoir des appels, prendre des réservations, se créer une liste de clients chauds potentiels à relancer au moment opportun. Le site web sert d’abord à cela, ensuite, éventuellement, à faire beau.

 

 

La première étape : réfléchir à votre stratégie

Quand on veut se lancer en ligne, on se concentre, par réflexe, sur la création en elle-même. Pourtant, pour faire venir les clients à soi en transformant son site en usine à leads, il faut d’abord se poser avec une feuille et un crayon et déterminer :

Qui sont vos clients (établir leur persona : fixer ce qu’ils aiment, détestent, quels sont leurs freins et problèmes, leurs envies ou rêves…)

Quel est votre objectif : Voulez-vous vendre vos produits ? Avoir des demandes de devis ou récolter une liste de clients potentiels ?

La liste des outils à mettre en place pour vendre en ligne : respect de la loi, mise en conformité, sécurité, simplicité du parcours et gestion de la relation client.

 

La deuxième étape : Attirer les clients à soi

Avec 90% des sessions internet qui débutent avec une recherche sur un moteur de recherche, vous n’avez pas d’autre solution que d’être présent de manière efficace sur les moteurs de recherche. Pour ce faire, vous avez 2 moyens :

  • Le référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization) : C’est le fait de travailler son site pour apparaisse naturellement (lire gratuitement) bien classé dans la première page des résultats de recherche.
  • Le référence payant (SEA pour Search Engine Advertisement) : Il s’agit de publicité que vous payez pour être bien classé sur la première page.

Vous travaillez votre SEO en fournissant un maximum de contenus bien organisé à votre site, en ayant d’autres sites qui mettent des liens pointant vers votre site et en soignant la partie technique (rapidité de chargement, site adapté pour tous les types d’écrans, …). Le SEO est un investissement : chaque page vous rapportera des visiteurs sur le moyen et long terme. C’est une stratégie éprouvée, mais laborieuse pour faire venir des clients. Postez du contenu sur votre site le plus régulièrement possible pour réussir. Le SEA de son côté est extrêmement efficace à très court terme. L’inconvénient est qu’il est éphémère et onéreux. L’idéal est de coupler les deux solutions pour maximiser les effets.

Dans votre stratégie, il faudra donc définir quels leviers utiliser (SEO et ou SEA) pour faire venir des visiteurs qualifiés chez vous (et pas seulement la famille et les robots des moteurs de recherche). Un site internet sans visibilité est comme une boutique en rase campagne. Un site en première position sur les moteurs de recherche est comme une boutique dans un centre commercial.

 

Troisième étape : Rassurer puis convertir !

Quand on ne nous connait pas, il faut gagner la confiance du prospect. Chaque détail compte à cette étape. Commencez donc par utiliser un nom de domaine en .FR. En plus de mettre en valeur votre savoir-faire « Made in France », le .FR est l’extension de référence des français. Ils se disent instinctivement que le site est en français, l’entreprise a des attaches en France et il pourra vous contacter sans difficulté en cas de besoin. Le .FR est fondamental pour toutes les entreprises qui s’adressent aux français. A l’export, il peut aussi être un atout selon le secteur d’activité (mode, gastronomie, luxe, vins, …).

Pour vendre en ligne, passez au https avec un certificat SSL ! C’est indispensable.

Un site internet a la même principe qu’une boutique physique :

Un internaute qui voit votre lien sur un autre site ou un moteur de recherche ou même sur une affiche ou sur votre voiture de société est comme un passant dans la rue qui passe devant votre vitrine : soit il s’arrête et clique (il rentre dans le magasin), soit il passe son chemin.

Un visiteur qui arrive sur votre site (peu importe la page où il arrive) est un client qui rentre dans votre magasin : Accueillez-le, saluez-le et invitez-le à faire quelque chose. L’investissement dans votre site web et sa visibilité vous ont coûté trop cher pour le laisser repartir.

Pour transformer un visiteur en client, vous devez donc donner une action à réaliser. Le meilleur moyen est d’afficher des boutons d’appels à l’action (« call to action » dans le jargon web). « Commander le produit », « recevoir notre livre blanc gratuit », « réserver une session », « je suis intéressé », « je veux en savoir plus », « je veux être rappelé », « demander votre devis personnalisé » sont les boutons les plus communs mais aussi les plus efficace. Selon l’objectif que vous vous serez fixé au début, vous saurez quels boutons utiliser. Ce qui compte, c’est d’avoir un appel à l’action sur chaque page du site, page d’accueil y compris. Un site internet est un commercial qui travaille 24/24 et 7/7 pour vous, ce n’est pas une simple vitrine allumée 24/24 et 7/7.

Un site vitrine, c’est comme une boutique sans porte pour rentrer à l’intérieur. A quoi ça sert ?

 

Quatrième étape : Mettre le mode pilote automatique et accélérer

Il est plus facile de faire revenir des clients que d’aller en chercher des nouveaux ! Créez-vous, tout en respectant le RGPD, une base de données de clients (qui vous ont déjà passé commande, qui ont téléchargé un de vos guides ou livres blancs). Pour établir cette base, vous pouvez demander à vos clients, sur internet et aussi en magasin (pourquoi avons-nous autant de cartes de fidélité en portefeuille ?) de vous donner leur adresse électronique. Vous serez ainsi en mesure de donner de rester en contact avec votre base de clients. L’idéal est d’utiliser un outil de gestion de la relation client (CRM ou autorépondeur). Ils gèrent pour vous les demandes de désinscription, les inscriptions. Ils peuvent envoyer des emails programmés au bon moment et seulement aux bonnes personnes.

 

 

Pour aller plus loin :

Retrouvez Mickaël Vigreux au Salon SME, avec sa conférence le jeudi 16 septembre à 11h : « Quelle(s) solution(s) choisir pour créer son site internet ? »

Pour y accéder, c’est par ici

Vous n’êtes pas inscrit ? L’accès est gratuit, alors n’hésitez plus, cliquez ici pour vous inscrire.

 

 

A propos de notre partenaire

Mickaël Vigreux est coach réussir-en.fr et expert web de l’émission TV « Connecte ta Boite » sur BFM TV, RMC Story et RMC Découverte.

Choisissez votre solution pour réaliser votre site internet sur Je Passe au Numérique.

Découvrez le dispositif de formations 100% prises en charge par l’Etat pour les TPE /PME de + de 2 ans : Tous en ligne maintenant.

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME