D’autres façons d’entreprendre seul

Si vous souhaitez vous lancer seul(e) dans la création d’entreprise, sachez qu’il existe d’autres façons d’entreprendre : les coopératives d’activités, les couveuses, ou les sociétés de portage salarial. Les structures décrites offrent aux porteurs de projet un hébergement juridique ainsi qu’un certain nombre de services leur permettant de tester leur activité en toute légalité.

 

Coopératives d’activités et d’emploi (CAE)

 

Pour qui ?

Les CAE constituent un moyen permettant à un porteur de projet (demandeur d’emploi, allocataire du RSA, salarié à temps partiel…).

 

Nature des activités dans une CAE

Cela concerne toutes les activités, à l’exception de certaines activités réglementées, des activités nécessitant des investissements de départ trop important ou celles non couvertes par une assurance professionnelle dans ce cadre.

Certaines coopératives sont spécialisées (ex : bâtiment, services à la personne, activités culturelles et artistiques…).

 

Les services proposés dans une CAE

  • La CAE permet d’offrir un statut « d’entrepreneur salarié », sous forme de CDI, de percevoir un salaire et de bénéficier de la couverture sociale d’un salarié classique.
  • Frais de gestion : base de 10% calculée sur le montant du CA HT (en général).
  • Formations dispensées : Différentes formations à la gestion d’entreprise sont proposées en fonction des besoins des entreprises salariés.

 

Comment les identifier et les contacter

Coopérer pour entreprendre
37, rue Bouret, 75019 Paris
info@cooperer.coop
www.cooperer.coop

Copéa
10 rue Archinard, 26400 Crest
contact@copea.fr
www.copea.fr

 

Les couveuses

 

Pour qui ?

Cela concerne les porteurs de projet (à l’exclusion des salariés à temps plein), à la recherche d’un accompagnement personnalisé pour tester une activité indépendante.

NB : quelques couveuses n’appuient que les publics prioritaires (demandeurs d’emplois, allocataires du RSA…).

 

Nature des activités dans une couveuse

Toute activité à l’exception des activités réglementées ou celles nécessitant un local commercial. Certaines couveuses sont spécialisées (ex : bâtiment, métiers de la mode, activités culturelles…).

 

Les services proposés d’une couveuse

  • L’entrepreneur à l’essai signe un Cape avec la couveuse. Si son CA est suffisant pour qu’une rémunération lui soit allouée, il cotise au régime général des salariés (à l’exception du régime de retraite et du fonds de garantie des salaires). Il peut également conserver ses allocations chômage pendant l’exécution du Cape et s’ouvrir de nouveaux droits s’il est rémunéré.
  • Frais de gestion : participation possible aux frais liés aux services de l’entreprise (par exemple de 0 à 5 % du CA HT).
  • Formations dispensées : la mission principale de la couveuse est de former le nouveau chef d’entreprise au marketing, commerciale, comptabilité, gestion…

 

Comment les identifier et les contacter

Contacter l’Union des couveuses sur le site https://jetestemonentreprise.com/

Les couveuses non adhérentes à l’Union des couveuses peuvent appliquer des règles différentes.

 

Le portage salarial

 

Pour qui ?

Toute personne ayant un statut de cadre, disposant d’une expertise et d’une autonomie, et répondant à une ou plusieurs offres d’activité indépendante ponctuellement, ou de manière constante.

A noter : La loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours du 8 août 2016 a ratifié l’ordonnance du 2 avril 2015 qui encadre le recours au portage salarial. Elle prévoit également un ensemble de sanctions en cas de recours abusifs ou irréguliers à cette activité.

 

Nature des activités dans une société de portage salarial

Ce sont principalement les activités du conseil.

 

Les services proposés d’une société de portage salarial

L’opération de portage se caractérise par une opération tripartite :

  • Un contrat classique de prestation de service signé entre la société de portage et la société cliente.
  • Un contrat de travail entre le consultant et la société de portage, établi en même temps que le précédent contrat.
  • Une convention d’adhésion peut également être signée entre ces mêmes personnes pour prévoir les modalités de refacturation des honoraires ainsi que les prestations annexes proposées par les sociétés de portage.

Frais de gestion : de 5% à 15% calculés sur le montant du chiffre d’affaires HT.

Quelques structures proposent des formations.

 

Comment trouver une société de portage ?

En se rapprochant :

  • du PEPS (Syndicat des professionnels de l’emploi en portage salarial) 17 rue Scribe – 75009 PARIS
  • en consultant le site d’informations : www.guideduportage.com

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online, 24H/24 7J/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME