Entreprises, 2 minutes pour savoir ce qui change en 2018

Les réformes de la loi de finances se mettent en place au pas de charge avec des applications dès le 1er janvier. Résumé de ce qu’il faut intégrer pour 2018.

Baisse d’impôts sur les bénéfices des TPE/PME

Entre 2018 et 2025, les impôts sur les sociétés vont baisser progressivement de 33,3% à 25%. Pour les bénéfices allant jusqu’à 500 000 €, un taux de 28% sera appliqué dès 2018. Au-delà de ce seuil de bénéfices, le taux de 33, 3% reste inchangé pour 2018, puis passe à 31% en 2019, En 2020, quels que soient les bénéfices déclarés, le taux passera à 28%. La décrue se poursuivra en 2021 (26,5%) et 2022 (25%).

Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), vers une suppression en 2019

Ce crédit équivaut à une baisse des cotisations sociales des entreprises qui emploient des salariés. Il passe en 2018 de 7 à 6% des cotisations versées, pour disparaitre en 2019 au profit d’un allègement des cotisations patronales.

Doublement du plafond de la micro-entreprise (ex auto-entrepreneur)

Une aubaine ? Oui et non. Oui pour les 5% des entreprises concernées qui flirtaient avec les plafonds. Non, dans la mesure où la franchise de TVA restera calée aux seuils de 2017. Comme on dit : on rallonge l’échelle, mais on n’ajoute pas de barreaux !

Simplification du bulletin de paie

Entrée en vigueur l’année dernière pour les entreprises de +300 salariés, elle est étendue à l’ensemble des entreprises.

Suppression de la taxe sur les dividendes.

C’est la fin de cette taxe très contestée et de plus, révoquée par la Cour de Justice de l’Union Européenne.

Baisse sur la taxation des actions gratuites

Celles-ci passent de 30% à 20%.

CSG en hausse de 1,7%

La contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt destiné à participer au financement de la protection sociale.
Son taux passe à 9,2% en 2018. L’impôt porte sur l’ensemble des revenus d’activités, revenus de placement et revenus du capital. Compensation pour les actifs : baisse des cotisations salariales.

Baisse des cotisations salariales maladie et chômage pour augmenter le pouvoir d’achat des actifs

Les cotisations salariales baissent et disparaissent, en deux temps, le 1er janvier et le 1er octobre 2018.
Au 1er janvier :
Cotisation chômage : réduction à 0,95%
Cotisation maladie : suppression.

Au 1er octobre :
Cotisation chômage : suppression.

 

 

Pour aller plus loin

(Re)découvrez les conférences du Salon SME 2017 en podcasts audio :

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME - Solutions pour Mon Entreprise - a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » - T.S. Elliot.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… Les Salon SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.
Vos prochains rendez-vous en 2018 :
Salon SME Online, les 20 & 21 mars
Salon SME Paris, les 1er & 2 octobre

Rejoignez la communauté du Salon SME