Portage salarial : la face cachée des frais de gestion

 

Vous souhaitez lancer votre activité de Freelance en Portage salarial. Pour choisir votre société de Portage salarial, vous décidez logiquement de comparer leurs offres. Après avoir demandé des simulations, vous réalisez que deux sociétés de Portage salarial avec des frais de gestion affichés identiques ne vous proposent pas le même salaire net.  Comment-est-ce possible ?

Dans cet article, nous analysons pour vous les pratiques des sociétés de Portage salarial et nous vous conseillons pour faire votre choix.

 

Les 4 pratiques des sociétés de Portage salarial

 

Pratique 1 – Taux de restitution

 

Certaines sociétés de portage salarial indiquent dans leur simulation un taux de restitution. Quel est l’argument derrière ce taux ? Il doit permettre de garantir aux salariés portés un salaire Brut à partir de leur chiffre d’affaires. Bonne nouvelle ? En fait, ce n’est pas si simple.

Voici ce qu’il faut vérifier : ces sociétés vous proposent généralement un taux de restitution unique, quel que soit le type de contrat (cadre, non-cadre, CDI, CDD) et le montant de votre rémunération brute. Or, il faut savoir que vos cotisations patronales varient en fonction de votre salaire.  En 2020, vous bénéficiez ainsi d’une réduction des cotisations patronales de 6% si votre salaire est inférieur ou égal à 2,5 x le SMIC. Avec la pratique du taux de restitution, certaines sociétés de Portage salarial vous garantissent un salaire Brut mais elles ne vous feront pas nécessairement bénéficier de cette baisse de cotisations.

 

Pratique 2 – Cotisations patronales et autres charges surévaluées

 

Certaines sociétés de Portage salarial indiquent sur votre compte d’activité un taux de cotisations patronales et autres charges supérieur à celui indiqué sur votre bulletin de salaire (parfois jusqu’à +10% d’écart). Alors, vérifiez que le taux indiqué sur votre compte d’activité correspond bien à celui indiqué sur votre bulletin de salaire. La différence entre les deux correspond peut-être à des frais cachés. Demandez alors des explications.

 

Pratique 3 – Lignes additionnelles sur le bulletin de salaire

 

Vérifiez que votre bulletin de salaire ne contient pas de lignes additionnelles injustifiées. Sur votre bulletin de salaire simplifié, ces lignes sont en général regroupées dans la rubrique « Autres contributions dues par l’employeur ». Si vous avez un doute, demandez le détail de cette rubrique à votre société de Portage salarial.

Cette pratique a fait l’objet de plusieurs plaintes contre certaines sociétés de Portage salarial et des enquêtes préliminaires ont été ouvertes à Paris et à Nanterre.  Ce qui est mis en cause ? A minima, un défaut d’information des salariés portés qui assimilaient ces lignes à des cotisations sociales mais aussi une surfacturation car certaines lignes semblent posséder des taux beaucoup plus élevés que la taxe ou la charge qu’elles sont supposées couvrir.

 

Pratique 4 – Le « Zéro coût caché »

Quelques sociétés de Portage militent pour une transparence totale sur les frais de gestion.

En effet, elles intègrent, en toute transparence, dans leurs frais de gestion : la commission de gestion pour leurs services ainsi que l’ensemble des taxes et coût d’assurance nécessaires à l’exercice de l’activité du Porté.

 

Avec cette pratique, elles s’engagent à :

  • Éditer un bulletin de salaire « normalisé » sans ligne additionnelle
  • Prélever le montant exact des cotisations sociales inscrites sur le bulletin de salaire
  • Indiquer clairement toute charge qui ne correspondrait pas une cotisation sociale ainsi que leur mode de calcul
  • Répercuter toute baisse de cotisations sociales au bénéfice du salarié porté.

 

3 conseils simples pour contrôler l’absence de « frais cachés »

Si votre bulletin de salaire répond à ces 3 critères, alors votre société de portage salarial ne pratique pas de frais caché.

Vous pouvez consulter le Guide du Portage salarial.

 

A propos de l’auteur

 

Sérial entrepreneuse et issue du monde de l’IT, Hélène Diep est co-fondatrice du groupe Prium qui regroupe plusieurs sociétés pour accompagner les entrepreneurs et freelances dans le développement de leurs activités. Avec les sociétés Prium Portage et Prium City, elle milite pour un Portage salarial éthique et transparent.

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online, 24H/24 7J/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME