Comment transformer son concept en réseau de franchise ?

Comment transformer son concept en réseau de franchise

A la tête d’une petite entreprise, vous souhaitez la faire grandir en réseau ? Au contact des meilleurs franchiseurs depuis des décennies, l’Observatoire de la franchise partage avec vous tout ce qu’il faut pour franchiser votre concept avec succès !

 

 

 

 

La franchise pour accélérer son développement

Le marché de la franchise ne cesse de se diversifier. En 2023, on comptait plus de 2 000 réseaux de franchise en France, représentant plus de 92 000 points de vente et générant un chiffre d’affaires de 88,49 milliards (source FFF). Ces chiffres montrent à quel point la franchise reste une opportunité incontournable pour les marques. Modèle jamais démenti depuis quasiment un siècle, la franchise accélère la prise de parts de marché en économie de fonds propres.

Alors comment passer d’un concept à un réseau de magasins ? Il va falloir vous appuyer sur des fondamentaux incontournables !

 

Une marque forte

Le futur franchiseur doit avoir développé une marque forte et reconnaissable qui attire les clients, génère du trafic en points de vente et en ligne, et inspire confiance aux consommateurs. Elle doit créer une survaleur notable, supérieure à la concurrence.

Il est inutile d’envisager créer un réseau de franchise sans disposer d’une marque dont on est propriétaire ou légitime titulaire. Il faut donc vérifier le niveau de protection de ses éléments de propriété intellectuelle (marque, logo, nom de domaine…) et sécuriser ce qui pourrait manquer, auprès d’un avocat spécialisé ou CPI.

 

Un concept différenciant et robuste

Le concept proposé à la franchise doit apporter une valeur qui n’existe pas encore sur le marché : nouveaux produits, nouvelle manière de les distribuer, nouveaux services, nouveaux usages (technologie, expérience client…), etc. Le concept doit avoir été testé en phase de pilotage, selon une règle dite des 3/2 (trois unités en deux ans). Sa validation autorise l’entrepreneur à en envisager la commercialisation, selon une proposition de services et un modèle économique durable.

 

Un savoir-faire unique et documenté

Le savoir-faire (SF) doit être « secret » et « substantiel ». Il doit comporter des éléments supérieurs à l’état de l’art constaté sur le marché ainsi qu’aux pratiques de la concurrence. L’appliquer doit donner de sérieuses garanties de surperformance.

Le SF doit également être « identifié ». Il faut élaborer un manuel opératoire suffisamment détaillé et didactique, pour rendre les franchisés autonomes dans l’exploitation de leur entreprise. L’ensemble des recettes doit être protégé par des clauses spécifiques du contrat de franchise (notamment de confidentialité) assorties de sanctions en cas de manquement. Pour transmettre son SF à ses partenaires exploitants, le futur franchiseur doit créer un cursus et différents supports de formation initiale et continue.

 

Un modèle d’exploitation viable

Le concept doit reposer sur un modèle économique rentable pour les franchisés : ils doivent pouvoir réaliser un bénéfice après avoir payé leurs charges d’exploitation ainsi que les frais associés à la franchise.

Qu’elles soient d’exploitation proprement dite ou qu’elles relèvent de la production des services contractuels, les charges ne doivent pas excéder les revenus du franchiseur. Le franchiseur doit également avoir réfléchi à ses sources de revenu (RIF, redevances d’exploitation et de communication, marge sur produits, services additionnels…) ainsi qu’aux contreparties octroyées aux franchisés (services au lancement, animateur, assistance continue, approvisionnements, abonnement aux logiciels, campagnes marketing et communication…).

 

Un package juridique irréprochable

Respecter la loi Doubin et sa transcription dans le code de commerce, ainsi que le code de déontologie est impératif. Cela sécurise les deux parties et met les candidats en position de confiance vis-à-vis de leur future enseigne.

L’entrepreneur à succès doit consulter un avocat spécialisé pour disposer d’un contrat de franchise solide et pour s’assurer de respecter toutes les lois et réglementations locales et nationales en matière de franchise. Le contrat doit être autant protecteur qu’équitable.

 

Les conseils pratiques de l’Observatoire avant de vous lancer !

  1. Assurez-vous d’être bien informé sur tous les aspects. En cas de doute ou pour avoir une vision objective de votre préparation, faites appel à un expert pour réaliser un audit de franchisabilité !
  2. Une fois convaincu de la pertinence de franchiser votre concept, recherchez un accompagnement pour finaliser votre stratégie, définir clairement votre proposition de valeur en tant que franchiseur et mettre en place la phase pilote.
  3. Évaluez les résultats de la phase pilote et si elle débouche sur une décision de franchisage, formalisez les éléments clés (notamment sur le plan juridique, financier et opérationnel) et élaborez votre stratégie de développement/recrutement (plan de déploiement territorial, profil des candidats, plan média et canaux de recrutement, parcours des candidats, calendrier d’ouverture, etc.).
  4. Prévoyez les ressources financières (argent et temps) nécessaires pour soutenir la croissance de votre réseau et gérez les différentes étapes qu’il traversera (démarrage, accélération, consolidation, expansion et possiblement restructuration).
  5. Soyez prêt à ajuster votre modèle de franchise en fonction des retours des franchisés et des évolutions du marché, et à innover constamment pour garantir la pérennité et la rentabilité de votre réseau en franchise.

Vous voulez en savoir plus ? Consultez notre guide détaillé !

 

 

A propos de l’auteur :

Observatoire de la franchiseL’Observatoire de la franchise est le média de référence de la mise en relation des franchises et futurs franchisés depuis 1997.

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Participez au Salon SME, l’événement pour les indépendants, créateurs et dirigeants de TPE, les 23 et 24 septembre prochains :

  • Venez ouvrir votre avenir d’entrepreneur
  • Venez accélérer votre projet et votre développement
  • Venez rencontrer des experts de l’entrepreneuriat

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Contribuer au blog

Vous souhaitez écrire un article et contribuer au blog ?
Téléchargez la charte éditoriale du blog pour savoir ce que nous attendons d’un article et à qui et quel contenu transmettre.

Je m’abonne à la newsletter mensuelle

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, freelance, slasheur ou consultant indépendant… Le Salon SME est l’événement incontournable pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

On vous donne rendez-vous pour la 24ème édition du Salon SME au Palais des Congrès à Paris, les 25 et 26 septembre 2023. Inscrivez-vous dès maintenant.

Rejoignez la communauté du Salon SME