Top 5 des idées reçues sur le Business Plan

Le Business Plan sert à structurer vos objectifs dans le cadre de la création ou de la reprise d’une entreprise afin de valider la faisabilité et la rentabilité de votre projet. Aujourd’hui, nos experts en entrepreneuriat analysent les idées reçues sur la conception du Business Plan !

 

 

 

 

1/ « Je n’en vois pas le bout, c’est un document bien trop long à rédiger. »

La construction du Business Plan peut être relativement longue : entre le projet, l’étude de marché, la description du produit ou du service, la stratégie et les données financières, vous avez un important travail de recherche et d’analyse à effectuer.

Toutefois, n’oubliez pas que le Business Plan doit être un document concis et synthétique ! Il ne doit pas excéder 40 pages (avec les annexes) car il doit rester « digeste » pour les parties prenantes à qui vous allez le présenter. La longueur de votre Business Plan dépend du type de projet : pour des activités simples (des métiers connus comme coiffeur, restaurant, etc.), il faut aller droit à l’essentiel, alors que pour des projets plus innovants, cela nécessite plus d’arguments et d’explications. Aussi, gardez toujours en tête que vous devez être capable de pitcher votre projet en 3 minutes lors de l’elevator pitch, exercice de présentation de votre projet à l’oral.

 

2/ « Le Business Plan est un document uniquement financier ! »

Bien que le Business Plan vous permette de vérifier la rentabilité de votre entreprise, il ne doit pas être confondu avec le Prévisionnel Financier qui en représente le volet chiffré uniquement. Effectivement, le Business Plan est divisé en deux parties, l’une étant économique et descriptive et la seconde étant financière.

Le Prévisionnel Financier est principalement constitué de quatre tableaux et permet de vérifier la cohérence de vos ambitions financières :

  • Le plan de financement initial recense vos ressources financières dans le but de vérifier qu’elles sont suffisantes.
  • Le compte de résultat prévisionnel permet de calculer la différence entre les recettes et les charges fixes de l’entreprise.
  • Le plan de trésorerie présente les encaissements et décaissements de votre entreprise.
  • Le plan de financement à trois ans expose les besoins que vous aurez sur le long terme.

Ces tableaux amorcent donc une réflexion sur la rentabilité de votre projet et complètent une étude économique, contenant une étude de marché, une présentation de votre projet, de votre équipe, etc.

 

3/ « Le Business Plan est un document utile uniquement lors d’une création ou d’une reprise. »

Nous l’avons répété plusieurs fois à travers cet article : un Business Plan sert à vérifier la cohérence et la rentabilité de votre projet. Ainsi, pour beaucoup, cela signifie qu’une fois l’idée de création d’entreprise validée, il n’est plus utile de se préoccuper de ce document.

Cela est totalement faux !

Votre Business Plan doit évoluer avec votre entreprise : si vous choisissez, par exemple, de baisser vos prix, il vous faudra l’intégrer à votre Prévisionnel Financier afin d’actualiser les données de vos tableaux.

 

4/ « Réaliser un Business Plan ? Impossible sans un expert-comptable ! »

Il est évident qu’un comptable peut s’avérer utile dans la conception du Business Plan car il vous fait gagner un temps précieux. Toutefois, n’oubliez pas que si cette tâche est chronophage pour vous, elle le sera également pour l’expert-comptable, qui vous le fera ressentir dans sa facture ! Aussi, le fait de déléguer cette tâche (pourtant primordiale) à un tiers ne vous permet pas d’en suivre sa réalisation pas à pas : vous pouvez donc vite vous retrouver dépassé(e) par le flux d’informations.

La meilleure option reste donc de bénéficier d’un accompagnement professionnel : en vous offrant l’opportunité de rédiger une première ébauche de votre Business Plan, la formation CréActifs  vous aide à assimiler la méthodologie, à analyser de manière pointue votre marché et à réfléchir aux divers éléments financiers constitutifs de votre entreprise.

 

5/ « Le Business Plan, c’est pour obtenir des financements. »

Le Business Plan a une double utilité : la première est de poser votre projet d’entreprise afin de pouvoir le piloter alors que la seconde est de s’en servir comme d’un outil de communication, pour convaincre, certes, des investisseurs ou des banquiers, mais également pour présenter votre entreprise à des futurs associés ou partenaires.

Dans la mesure où votre Business Plan retrace tous vos objectifs professionnels, il peut, en effet, traduire des opportunités pour des potentiels futurs collaborateurs.

Pour conclure, nombreuses sont les idées reçues sur la conception de votre Business Plan : si ce travail est quasi indispensable lors de la création ou la reprise d’une entreprise, il ne doit pas pour autant vous effrayer ! Structuré en deux parties distinctes, le Business Plan est facilement réalisable car il suit une méthodologie très précise : vous pouvez donc tout à fait vous lancer dans sa rédaction sans l’aide d’un expert-comptable.

 

 

Pour aller plus loin, rendez-vous au Salon SME

Venez rencontrer ceux qui vont vous aider à créer, développer votre entreprise au Salon SME, le salon des rencontres décisives.
Rendez-vous les 12 et 13 octobre 2020 au Palais des Congrès de Paris.

> Votre invitation gratuite

Et d’ici là, profitez des ressources du Salon SME Online, le Salon virtuel permanent pour les entrepreneurs, accessible 24h/24, 7j/7. Webinar live ou en replay, solutions et conseils personnalisés… Où que vous soyez, faites le plein de solutions et conseils pour booster la création de votre entreprise.

 

 

A propos de l’auteur

Matthieu Douchy a fondé en 2010 CréActifs, le leader de la Formation des Entrepreneurs avec plus de 6 000 créateurs d’entreprise formés depuis sa création.

Sa carrière est intégralement composée d’expériences entrepreneuriales. Il a commencé par l’intrapreneuriat dans une start-up web à Londres puis en gestion d’actifs au Moyen Orient.

Il a ensuite créé une société d’investissement immobilier puis de conseil en orientation scolaire.

Ces différentes expériences l’ont amené à lancer CréActifs pour aider les nouveaux entrepreneurs à éviter les erreurs qu’il a pu réaliser. En effet, en fonction de son projet, il est souvent nécessaire de compléter ses compétences par une ou plusieurs formations pour maximiser ses chances de réussite. CréActifs accompagne donc les entrepreneurs sur la création et la reprise d’entreprise ainsi que sur toutes les missions du chef d’entreprise : comptabilité, gestion, juridique, marketing, vente ou encore les ressources humaines.

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

A propos du blog

Partages d’expertise, nouvelles tendances, contenus pratiques … Le blog du Salon SME a pour vocation d’informer les créateurs, indépendants et dirigeants de petites entreprises parmi lesquelles se trouvent les PME et les ETI de demain. « Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » – T.S. Elliot.

Nouveauté 2019 : une rubrique est désormais dédiée aux professionnels du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs.

A propos du salon

Que vous soyez dirigeant d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise ou consultant indépendant… Les Salons SME, à Paris et sur Internet, sont les événements incontournables pour faire aboutir vos projets d’entrepreneur, dynamiser votre activité et développer votre réseau.

Vos rendez-vous 2020 :

  • Le Salon SME à Paris, les 12 et 13 octobre.
  • Le Salon SME Online, 24H/24 7J/7.

Créez votre compte gratuitement

Vous êtes professionnel du conseil et de l’accompagnement des entrepreneurs, au salon découvrez toutes les solutions et les dispositifs les plus récents à leur conseiller.

Rejoignez la communauté du Salon SME